Aéroport de Lyon-Bron

Carrefour du tourisme d’affaire à Lyon

L’aéroport d’affaire de Lyon-Bron se trouve au 1 avenue Louis Mouillard, ou plus précisément entre les communes de Chassieu et de Saint-Priest, situé à une dizaine de kilomètre à l’est du centre de Lyon.

aeroport affaires lyon bron vue du ciel

L’aéroport de Lyon-Bron mesure dans les 1820 mètres et est le plus ancien aéroport de la ville. Cet aéroport international permet de relier Lyon à une cinquantaine de villes et de pays en France et à travers le monde.

Connu comme le troisième aéroport d’affaire de France, l’aéroport de Lyon-Bron permet à plus de 10000 passagers par an de se déplacer. Le terminal de l’aviation générale de l’aéroport de Lyon-Bron s’étend sur 140 hectares. Celui-ci comprend aussi un héliport ainsi qu’un hangar SAMU. L’aéroport a été entre autres équipé d’un nouveau hangar d’une superficie de 3000m2 destiné aux avions d’affaires. Le restaurant panoramique de l’aéroport, dénommé l’Assiette, est inauguré en 2010. Et depuis 2012, l’infrastructure bénéficie notamment d’une nouvelle caserne de pompiers.

Les aménagements de l’aéroport de Lyon-Bron

Sous la direction d’Éric Dumas, l’aéroport de Lyon-Bron est orienté vers des services s’adressant particulièrement aux entreprises et aux compagnies aériennes. Il modernise le restaurant qui dispose d’une vue panoramique sur le tarmac, d’une capacité d’environ 150 couverts ainsi que d’une salle de réunion VIP. Des équipes d’intervention de secours sont également installées dans le hangar SAMU 69.

À partir de 2013, Didier Pianelli reprend la direction du site et engage des travaux d’aménagements plus importants. Il fait notamment construire 15000m2 de hangar supplémentaires destiné à renforcer le pôle tertiaire et commercial et à accueillir des sièges sociaux d’entreprises. Il envisage aussi le réaménagement de la zone commerciale ouest pour faciliter la circulation sur le Boulevard urbain Est qui est censé desservir la plateforme.

Les vols et compagnies aériennes de l’aéroport de Lyon-Bron

A partir de 1947, l’aéroport de Lyon-Bron est directement relié aux grandes capitales comme Alger, Genève, Marseille, Nice, Perpignan ou encore Vichy… En 1974, il dessert la majorité des capitales nationales dont Ajaccio, Angers, Bastia, Lille, Limoges, Metz, Montpellier, Nancy, Nantes, Rennes, Paris, Poitiers, Reims, Rouen, Toulon, Toulouse, Tours… Les vols internationaux permettent principalement de rallier Abidjan, Athènes, Barcelone, Belgrade, Bruxelles, Le Caire, Casablanca, Constantine, Cotonou, Dakar, Dublin, Londres, Madrid, Milan, Rabat, Tanger, Tunis, Zurich et bien d’autres… A partir de 1960, les vols sont sensiblement restreints car seuls une dizaine d’aéroports nationaux sont en lien direct avec Lyon-Bron et la même situation est constatée pour les vols internationaux.

Depuis 1924, de nombreuses compagnies internationales se sont succédé à Lyon-Bron dont notamment Aer Lingus, Air Afrique, Air Algérie, Air Orient, Air Inter, Ala Littoria, Alitalia, Balair, BEA, British Eagle, CMA Air-Lines, Iberia, Lufthansa, Royal Air Maroc, Sabena, Saturn Airways ou encore Tunisair… Les compagnies nationales ont également été nombreuses à être représentées à Lyon-Bron dont Aéro-Lausanne, Air France, Air Champagne Ardennes, Air Alpes, Air Bleu…

Historique de l’aéroport de Lyon-Bron

Les premières activités d’aéroplanes ont lieu dès 1907 à Villeurbanne et ouvrent la voie à la grande semaine de Lyon-aviation en 1910. Sous cette impulsion, des terrains à faible rendement sont acquis par la préfecture du Rhône pour construire une école nationale d’Aviation entre la route de Grenoble, le chemin Saint-Jean et le fort Bron. Entre 1912 et 1913, l’armée y envoie des officiers et sous-officiers, des aérostiers ainsi que des mécaniciens. Pendant la guerre, l’aéroport de Lyon-Bron devient un terrain d’essais pour les prototypes de l’armée. Des terrains à Chassieu sont acquis sous prescription du ministre de l’aéronautique afin d’agrandir le site en 1920.

En 1930, une nouvelle aérogare, conçue par l’architecte Antonin Chomel, est inaugurée. Elle comprend notamment un bureau de presse international, une boutique, un restaurant, un bar, un bureau de poste et un office de tourisme. L’aéroport, qui a connu une brève occupation allemande durant la guerre, sert aussi aux missions de bombardement sur l’Allemagne.

L’aéroport de Lyon-Bron durant le XXème siècle

L’aérogare de Lyon-Bron est entièrement reconstruite au cours de l’année 1957. Deux ans après, des nouvelles installations sont construites et la piste est allongée côté sud. En 1964, l’aéroport franchit la barre des 100 000 passagers au départ et celle des 120000 passagers à l’arrivée. Deux allées monumentales sont également inaugurées pour relier les terminaux et améliorer la capacité de traitement.

Vers 1966, l’aéroport de Lyon-Bron accueille une première ligne long-courrier. Ensuite, l’aérogare est agrandie et une tour de contrôle flambant neuf est inaugurée en 1969. Le défi du million de voyageurs est atteint en 1972. Suite à la construction de l’aéroport de Lyon-Satolas, les activités aéroportuaires sont transférées et l’aérogare de Lyon-Bron est cédée petit à petit à des entreprises privées. En 1977, la piste principale est raccourcie et la piste secondaire est définitivement fermée.

Aéroport à proximité

Notes & avis

68% d'avis positifs récents
15% d'avis négatifs récents

Répartition des avis

5 étoiles 46%
4 étoiles 21%
3 étoiles 16%
2 étoiles 3%
1 étoile 11%
5 / 5
1er janvier Medhi Cecillon

Très bonne organisation

4 / 5
Décembre 2021 Ange Perrillat-Charlaz

Super musée, enrichissant

3 / 5
Décembre 2021 guillaume suety

Aéroport de Lyon, bien desservi. Parkings pas toujours pratiques...

3 / 5
Novembre 2021 marc joly

Normal....

4 / 5
Octobre 2021 Bernard Murcia

Cadre agréable, très sympa, un bon moment,

Votre
établissement
n'apparaît pas ?

Votre recherche