Adieu Lyon, roadtrip en van et camping en Bretagne

La rédaction de TooLyon prend des vacances. Exit Lyon, nous partons le plus à l’Ouest possible, direction la Bretagne. Pourquoi ? Trop chaud, trop urbanisé, simplement une farouche envie de partir loin de notre quotidien, tout en restant en France par commodité face à une pandémie qui ne facilite pas les voyages à l’étranger. Mais surtout pour être plus au contact de la nature, bénéficier de nuits fraîches pour se ressourcer et parcourir des paysages qui nous sont méconnus, loin de la foule de la côte Atlantique ou de celle du bassin méditéranéen.

Nous partageons avec vous notre itinéraire qui pourra peut-être vous inspirer un futur séjour 100% breton.

De Lyon à Rennes : notre logistique maison

En s’y prenant assez tôt, nous avons pu réserver un vol A/R via Easyjet à 80 € par personne avec un gros bagage en soute.

Pour louer notre véhicule, nous avons opté pour la plateforme de location entre particuliers Yescapa spécialisée dans les vans aménagés et les campings cars. Pourquoi un van plutôt qu’un camping car d’ailleurs ? Pour une raison budgétaire simple : un camping se louant près du double du tarif d’un van aménagé. Nous disposons de moins d’espace, mais nous partons en haute saison et comptons passer le plus clair de notre temps au grand air… Nous avons aussi pu négocier une livraison et un retour du véhicule directement sur l’aéroport Rennes Saint-Jacques afin de nous éviter des frais de transports annexes et surtout une perte de temps.

Notre budget van : 960 € pour 14 jours, 1.500 km de route à parcourir et environ 250 € de carburant. Hors restauration & loisirs notre budget pour se loger et se déplacer à deux ne devrait pas dépasser les 750 € par personne.

Nous avons aussi privilégié le fait de rouler peu entre chacune de nos étapes qui sont toutes situées à près d’une heure de route les unes des autres.

Un voyage d’une semaine ou deux façon roadtrip ne s’improvise pas à la dernière minute tout comme partir camper en Bretagne, de surcroît en van, ce qui limite drastiquement le choix en matière d’hébergements. À moins de prendre le risque de stationner la nuit sur des parkings publics ou bien dans des champs en rase campagne (et sans électricité !), nous vous livrons ici le fruit de nos recherches pour ce roadtrip que nous avons commencé à organiser cet hiver pour prendre la route de la Bretagne sur la deuxième quinzaine d’août.

Si vous n’êtes pas pris de court pour organiser au gré de vos envies votre prochain périple, nous vous conseillons vivement de prendre le temps de réserver (bien) à l’avance vos nuitées pour bénéficier des meilleurs emplacements et campings à proximité immédiate de vos lieux de visite. Nous nous sommes largement appuyés sur des comparateurs en ligne de campings pour organiser notre itinéraire et contenir le coût de ce voyage qui demeure économique comparativement à sa durée et à la diversité des destinations qu’il nous permet d’explorer.

 

Étape 1 : Rennes

Pour le détour à Rennes, nous prévoyons un séjour culturel et patrimonial qui inclut une visite du célèbre opéra de Rennes, duquel on pourra admirer l’hôtel de ville, ou encore un passage au parc et jardins du Thabor, une aire de repos de 10 hectares classée parmi les plus beaux jardins de France.

Les amateurs d’art peuvent compter sur un détour au Musée des beaux-arts de Rennes, pour admirer les œuvres emblématiques de l’impressionnisme français, ou sur la visite des Champs libres, un nouvel espace d’exposition consacré à l’art contemporain. Les itinéraires mèneront également à voir la mythique cathédrale de Saint-Pierre, la place des Lices, où se déroule l’un des marchés les plus fréquentés de la ville, ou encore le parlement de Rennes.


Camping des Gayeulles (6km du centre historique de Rennes)

À proximité immédiate du centre de Rennes, nous retrouvons aux Gayeulles des emplacements spacieux dans un écrin de verdure préservé et particulièrement boisé. 9 emplacements réservables à la nuitée à partir de 11 €.

 

Étape 2 : Saint-Malo

Difficile de ne pas apprécier la mer et ses bienfaits durant le passage à Saint-Malo. Au programme, nous profiterons principalement d’une visite des célèbres remparts de Saint-Malo et de ses monuments en passant par la plage populaire du Sillon. Un détour par le Grand aquarium de la ville est également à prévoir ainsi qu’un passage au site historique du Domaine du Corsaire, pour mieux connaître le passé historique et maritime des lieux.

La halte à Saint-Malo se terminera par une visite du Fort National duquel on pourra facilement accéder à l’île du petit Bé et à l’île du Grand Bé, des sites incontournables pour les amoureux de l’océan.

 

Camping de la Cité d’Alet

Impossible de faire plus central : à quelques centaines de mètres de la vieille ville, ce camping offre un point de vue exceptionnel sur la baie, Dinard, et sur l’estuaire de Rance. À partir de 23€ la nuitée, on s’offre ici une jolie halte sur une péninsule entourée d’eau avant notre départ pour Guerland.

 

Étape 3 : Lac de Guerlédan

Lors du périple au Lac de Guerlédan, vous pourrez profiter d’un tour du lac en VTT ou en canoë et grimper jusqu’à la côte de Mûr-de-Bretagne, célèbre montée au bout duquel se termine notamment le Tour de France. On pourra également passer par la célèbre abbaye de Bon repos, un lieu culturel qui accueille chaque année des visiteurs venus de toute la France.

Les amateurs de balades pourront aussi suivre le Vélodyssée EV1 et admirer les somptueux paysages le long du canal de Nantes à Brest. Du reste, des visites de sites assez proches comme le musée de l’électricité, l’église de Saint-Aignan ou la Verrerie jalonnent également la halte au lac Guerland.

 

Camping Le Point de Vue

Il porte bien son nom, car il surplombe le lac et possède même une plage (non surveillée) directement accessible depuis le camping. 24 € l’emplacement, toujours avec accès à l’électricité, et surtout une vue imprenable sur le lac.

 

Étape 3 : Baie de Saint Brieuc

Durant la visite de Saint Brieuc, vous pourrez apprécier l’air de la Manche en flânant sur la plage du valais, à travers le port de plaisance ou en parcourant le cap d’Erquy et ses sentiers pittoresques. Le parc zoologique et végétal de Trégomeur constitue également un point de repos ombragé et convivial où on pourra profiter d’un bon piquenique.

D’un autre côté, le séjour à Saint Brieuc serait incomplet sans une visite des sites historiques notables de la région dont le Château de Bienassis, la chapelle de la maison Saint Yves ou la villa Rohannec’h. Des sites plus pittoresques comme le chaos du Gouet et ses paysages forestiers offriront également de très bon sentiers de randonnée.

 

Camping des Vallées

Accessible à pied depuis le centre-ville de Saint Brieuc, il vous permettra d’assurer une dernière soirée en hyper centre sans devoir reprendre la voiture et de bénéficier du vaste centre aquatique du camping (eau chauffée à 28° toute l’année, jacuzzi, sauna…) pour 20 à 30 € la nuitée.

 

Étape 4 : l’île de Bréhat

Une fois arrivé à l’île de Bréhat, la visite à pied ou à vélo de l’île principale vous mènera jusqu’au phare du Paon, un des monuments les plus visités de l’archipel. Un passage au-dessus du fameux pont ar Prad permettra également de rejoindre des sites comme la Verrerie de Bréhat, situées dans la citadelle.

Grâce aux fameuses vedettes de Bréhat, vous pourrez notamment visiter les autres îles de l’archipel dont l’île Lavrec ou encore l’île Béniguet en passant par le Phare Rosédo. Les ferreux de culture et d’histoire pourront s’aventurer à découvrir la célèbre Chapelle Saint-Michel ou à visiter le Moulin à marée du Birlot.

Par commodité, nous effectuons la traversée sans van que nous laissons à quai.

 

Étape 5 : de la Vallée des Saints aux Monts d’Arrée

Le passage dans la Vallée des Saints aux Monts d’Arrée est accompagné d’une séance de photos souvenirs au milieu de ces géants de roches emblématiques de la région bretonne. Au départ du site de Huelgoat, vous pourrez découvrir les paysages féériques des forêts bretonnes et en apprendre plus sur les folklores et légendes locales.

Du belvédère de St Gildas vous pourrez contempler des sites majestueux dont certains furent le théâtre de batailles mythiques menées par Richard cœur de Lion. Un passage à l’hôtel restaurant du lac semble aussi tout indiqué pour profiter des moments conviviaux autour de bons petits plats ou des boissons rafraîchissantes tout en appréciant le paysage.

Camping municipal de Botmeur

Camping municipal à petit prix (et sans prétention) pour une halte au milieu de nulle part avant de reprendre notre chemin vers les menhirs de la côte de granit rose. Environ 10 € la nuitée.

 

Étape 6 : la côte de granit rose

La côte de granit rose est avant tout célèbre pour son côté plein de mystère et de charme qu’il faudra découvrir à travers une visite des nombreux Dolmens et Menhirs encore accessibles au public comme le Menhir de Saint-Uzec. Les randonnées dans cette zone doivent forcément passer par le sentier des douaniers ou encore la Vallée des Traouïero.

En partant vers Trégastel, vous pourrez apprécier de belles balades sur des plages calmes et peu fréquentées ou alors faire un tour du côté de l’aquarium marin de la ville. Cette escapade inclut également une randonnée sur la célèbre piste GR34, qui part de Perros-Guirec jusqu’à Ploumanac’h, halte touristique favorite des français.

 

Camping Tourony

Situé sur la commune de Trégastel, son principal intérêt demeure sa proximité de la mer et des promenades, dans un cadre calme et naturel. De 15 à 21€ selon la saison, mais attention à prévoir un plan de secours, l’établissement ne prenant pas de réservation pour ses aires de stationnement…

 

Étape 7 : Landerneau

Pour le passage à Landerneau, on prévoit notamment des visites axées sur les nombreuses expositions artistiques et culturelles de la région. Pour commencer, direction le fond Hélène et Édouard Leclerc pour la culture, une galerie d’art consacrée à la Bande Dessinée, puis un détour par la galerie d’art de Rohan. Les visites de la ville permettent aussi d’admirer des édifices antiques comme l’église Saint-Houardon, l’église Saint-Thomas-de-Cantorbéry ou encore la briqueterie et bien évidemment d’apprécier le célèbre pont habité de Rohan.

Le jardin de l’abbaye de Daoulas est également un site incontournable où vous pourrez contempler des expositions florales, un jardin de plantes médicinales ainsi qu’un centre culturel dédié à l’histoire et au patrimoine régional.

 

Airepark de Landerneau

De par sa proximité (à 10” à pied du centre-ville), nous privilégions cette fois-ci de loger dans une aire 100% dédiée aux campings cars disposant de 25 emplacements avec prises. Prestations limitées, mais petit tarif à la clef : moins de 8 € la nuitée.

 

Étape 8 : la presqu’île de Crozon

Une fois arrivé à la presqu’île de Crozon, l’océan revient à l’honneur avec des visites du parc naturel régional d’Armorique, de la plage de l’île Vierge, de l’aquarium Océanopolis ou encore avec des randonnées sur les sentiers escarpés donnant sur la Pointe de Pen-Hir. Une visite de l’île de l’Aber et de son célèbre fort ainsi que du Cap de la Chèvre ponctuera la découverte des sites du bord de mer de Crozon.

Camaret-sur-mer est également une halte idéale pour apprécier des bons plats au quartier des artistes ou encore contempler la Tour Vauban. Après avoir fait le tour de la station balnéaire, on peut facilement accéder au site des alignements de Lagatjar, un ensemble d’environ 150 Menhirs.

 

Camping municipal de Camaret-sur-mer

À 400m des plages et 200m du centre de Camaret, le camping municipal offre des emplacement électrifiés à partir de 16 € la nuitée, il n’y a pas mieux situé sur la commune !

 

Étape 9 : le Pays Bigouden

Durant l’escale au Pays Bigouden, vous pourrez longer la côte pour admirer les principaux monuments du littoral dont le Phare d’Eckmühl, le Musée de la Maison Hénaff, le musée Bigouden ou encore l’abri du Marin. Durant les randonnées en pleine terre, vous pourrez visiter le parc botanique de Cornouaille, le musée de la Préhistoire ou encore contempler les Menhirs de Kerscaven.

Les passionnés de gastronomie seront ravis de découvrir des sites de pêches comme Pouldreuzic et d’y apprécier les nombreuses spécialités typiques du terroir dont la langoustine ou le fameux pâté du Hénaff. De nombreux circuits de randonnées sont au rendez-vous dont une balade en bord de mer jusqu’à la Pointe de la Torche.

 

Camping de la Torche

Plus proche camping de la célèbre plage de la Torche, l’établissement propose en haute saison ses emplacements à partir de 28€ la nuit.La Torche est accessible depuis le camping via le sentier de randonnée GR 34, à un peu plus d’un kilomètre de distance).

 

Étape 10 : de Bénodet à Fouesnant

En partant de Bénodet, on vous propose notamment de découvrir bien évidemment sa populaire plage, mais aussi le phare du Feu de la Pyramide ou encore le Musée du bord de la mer situés le long du littoral. Les amateurs de jeu pourront s’essayer aux nombreuses machines du célèbre Casino Barrière Bénodet avant de partir en direction de Fouesnant.

Fouesnant est en effet une terre à découvrir avec plus d’une vingtaine de kilomètres de plage qui s’étirent du Cap-Coz à la Pointe de Mousterlin. Vous pourrez également vous essayer à la navigation dans la vaste baie de la Forêt. Le site à ne pas rater reste aussi le Polder de Mousterlin, un marais littoral peuplé d’oiseaux exotiques et regorgeant de sentiers balisés à découvrir en randonnée.

 

Camping Kost Ar Moor Fouesnant

Vaste espace aquatique et proximité immédiate du bord de mer sont au rendez-vous dans ce camping familial et central où tout peut se faire à pied. Emplacement pour deux personnes à partir de 28 € la nuit en haute saison. L’établissement étant très demandé en saisons, les réservations sont à réaliser bien en amont.

 

Étape 11 : l’île des Glénan

Une fois arrivé à Glénan, c’est reparti pour une randonnée d’environ 1 km sur un chemin de bois parcourant l’île principale Saint-Nicolas. Vous pourrez y admirer le prestigieux centre international de plongée et le fameux centre nautique de l’île. Cette randonnée est également une occasion unique pour admirer les fameuses Narcisse des Glénan, une fleur endémique visible dans la réserve naturelle de Saint-Nicolas.

Les autres îles de l’archipel des Glénan méritent également un détour dont principalement l’île Giautec, qui abrite une splendide réserve ornithologique. On peut aussi passer par l’île Cigogne qui abrite un ancien fort datant du XVIIIème siècle, un phare, une école de voile ainsi qu’une piste de randonnée.

Comme à Bréhat, nous laisserons le van à quai et privilégions un logement sur place et éventuellement chez l’habitant pour profiter du coucher de soleil sur l’île !

 

Étape 12 : Pays de Quimperlé

Du côté de Quimperlé, ce sont principalement les sites de pêche qui sont mis à l’honneur avec les randonnées le long de la rivière de l’Isole ou encore de la rivière de l’Ellé célèbre pour la pêche aux saumons. En faisant un détour en ville, vous découvrirez les principaux monuments historiques régionaux dont l’église Sainte-Croix de Quimperlé, la chapelle de Lothéa ou encore la Maison des Archers.

En vous écartant des sentiers habituels, vous pourrez découvrir la forêt domaniale de Carnoët ou aller jusqu’au Manoir de Kernault pour y admirer les prairies, le château et le musée. Les amateurs de plages ne seront pas en reste car le détour prévoit des arrêts à la Plage du Kerou et à la Plage des Grands sables. Un peu plus loin, le très pittoresque port de Doëlan et son atmosphère privilégiée que nous avions découvert il y a quelques années dans la série Doc Martin (diffusée sur TF1).


Camping Sandaya (plage du kérou)

Pour profiter du port de Doëlan en fin de journée, halte à quelques kilomètres en bordure de la plage du Kérou dans la station balnéaire du Pouldu. Environ 30 € la nuitée pour une parcelle arborée.

 

Étape 13 : Josselin

Pour finir l’aventure, un périple dans la ville de Josselin pour admirer le mythique Château de Josselin, le château de Trégranteur et la grande basilique Notre-Dame du Roncier figure également au programme. En faisant un tour en ville, vous pourrez contempler sans peine la célèbre Maison des Porches ou encore la chapelle Sainte-Croix.

Les randonnées pédestres se feront cette fois-ci dans les sentiers balisés et sécurisés du parc du Bois d’amour. Les amateurs de sports nautiques peuvent essayer le canoë et le kayak non loin de l’agglomération. Si le temps vous le permet, vous pourrez en profiter pour visiter le jardin médiéval ou le Musée des Poupées pour y apprécier une expérience nouvelle de l’esthétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.