Un Halloween 2021 pas comme les autres à Lyon

Cette année, aux côtés des nombreuses soirées à thèmes et animations d’Halloween proposées sur le territoire, la tension est montée d’un cran avec de nombreuses interventions menées par les forces de l’ordre et l’arrestation de nouveaux membres du groupe de délinquants lyonnais des Daltons. Même la venue déguisée du basketteur Tony Parker pour un match dans un gymnase du 8ème fait aujourd’hui polémique sans que l’on puisse encore expliquer le malheureux choix de déguisement du basketteur qui a fait couler beaucoup d’encre. 

Malgré tout, le weekend d’Halloween demeure une occasion festive particulièrement animée que la plupart des lyonnais attendent avec impatience et qui cette année encore a su fédérer un large public, principalement familial et étudiant. 

Best-Of des soirées d’Halloween à Lyon 

Pour le jeune public et les fêtards, un grand nombre d’événements, concerts, soirées et animations en tout genre ont été organisés dans de nombreux lieux emblématiques de la ville lumière en parallèle des désormais traditionnelles déambulations d’enfants et d’ados qui sillonnent les quartiers de la ville à la recherche de friandise.

Le public familial s’est plus orienté vers la convivialité des activités de loisirs comme participer à l’escape game terrifiante de la salle John Doe, assister aux animations d’Halloween de Walibi parc, visiter les grottes de Balmes sous le thème du Balmoween  ou encore prendre part à la nuit d’Escape game du Grand-Hôtel-Dieu.

D’autres ont par contre préféré opter pour des dîners au calme dans les nombreux restaurants et bouchons traditionnels de la ville, qui se sont également mis aux couleurs d’halloween.  

Par ailleurs, les bars et clubs branchés de la ville ont également profiter de l’occasion pour organiser des soirées délirantes autour du thème de l’horreur dont l’Halloween party de la Maison Bleue, la Witchy Halloween de Happy Sisyphe ou encore la soirée Fêtes des morts au Mexique du Heat, célèbre food-court du quartier branché de la Confluence.    

Plus de 5.700 spectateurs pour le Concert Terrifiant d’Halloween à l’Auditorium de Lyon

1h30 pour jouer à se faire peur dans la grande salle de l’auditorium. C’est la promesse faite par l’Orchestre National de Lyon qui a repris lors de trois concerts exclusifs 7 œuvres pour les moins effrayantes tirées du répertoire symphonique dont certaines issues de films ayant marqué de nombreuses générations de spectateurs. Des Dents de la mer à Harry Potter en passant par Psychose, les concerts de l’auditorium qui ont rencontré un beau succès ont toutes leurs chances pour être reconduites lors de la prochaine soirée d’Halloween.

Les soirées retentissantes du nouveau quartier de Confluence

La soirée à thème de MyBeers, dont l’enseigne se situe au niveau du Cours Charlemagne, a attiré un large public, particulièrement parmi les plus jeunes. Au programme,  des animations, des déguisements, des décorations ainsi que des burgers et un bar à bonbons et à insectes.

Au Heat, le food-court branché des quais de Lyon Confluence, la soirée s’est déroulée autour d’un grand bal basé sur le thème de la Fête des morts au Mexique. Au menu de la soirée, des plats mexicains, des ateliers make-up ou encore des soirées DJs.

Des animations intéressantes au niveau des  quartiers de la Guillotière et de Gerland

 

Au Ninkasi de Gerland, les bières fraîches et les burgers frais ont coulé à flot durant la rencontre avec le collectif Happiness Therapy qui y a organisé des ateliers maquillage, décoration et déguisements.

Au Freks Factory, installé au niveau de la rue Croix-Barret dans le quartier de la Guillotière, ce sont les spectacles de théâtre et d’humour, les shows ou encore les cabarets qui ont rythmé la soirée d’halloween.   

         

Les événements marquants du week end d’Halloween

Plusieurs événements marquants n’ont pas manqué de faire la une des médias, des tabloïdes et des réseaux sociaux durant ce long weekend d’halloween à Lyon.  En effet, les polémiques sur les déguisements de certaines stars, les altercations entre un gang de rappeurs locaux et les membres des forces de police ou encore les tentatives d’incendie volontaire dans les communes de Rillieux-la-Pape et de Vaulx-en-Velin, font partie des grands titres qui ont  fortement attiré l’attention du public durant les festivités d’Halloween.

Tony Parker : un déguisement qui a interpellé le public lyonnais

Le samedi soir du week end d’Halloween, le célèbre basketteur français Tony Parker a créé le buzz, en assistant à une rencontre féminine entre le club d’ASVEL et Angers au gymnase Mado Bonnet (8ème), habillé du costume jaune et noir des Daltons, personnages du dessin animé Lucky Luke.

Ce choix de déguisement pour halloween n’a pas manqué de se faire remarquer par les membres des Daltons, un gang de rappeurs du 8ème arrondissement de Lyon, qui ont salué l’audace du sportif en l’invitant à participer, sur le réseau Instagram, à l’un de leurs tristement célèbres rodéos urbains. Cette invitation publique a notamment fait écho sur les réseaux sociaux après que des membres du même collectif aient été impliqués dans un rodéo urbain en moto sur la presqu’île, ayant frôlé des passants.  

Mise en garde vue de certains membres du collectif des Daltons

Un membre du collectif de rappeurs et de motards les Daltons a justement été placé en garde à vue par la préfecture de Lyon, dans le 7ème arrondissement de la ville, suite à un rodéo urbain organisé au niveau des quartiers des quais du Rhône, de Bellecour et de Perrache.

Selon le maire, les virées à moto de ce collectif de rappeurs cagoulés, dont des photos sont régulièrement postées sur Instagram, incitent à se moquer des forces de l’ordre et exposent la population à des risques intolérables. Il faut également préciser que deux autres motards sont en fuite suite à ces interpellations, que trois autres membres des Daltons attendent actuellement leur jugement et qu’un autre membre a déjà écopé d’une peine de neuf mois de prison ferme pour avoir organisé d’autres rodéos urbains.     

50 ans après le Gang des Lyonnais, aussi appelé « La Bande du Gros Caillou », les Daltons représentent aujourd’hui le nouveau visage de la délinquance lyonnaise.

Incendies volontaires dans la Métropole

Durant la soirée d’halloween, les sapeurs pompiers de la Métropole du Grand-Lyon sont intervenus pour éteindre plusieurs dizaines de voitures en feu, particulièrement du côté des communes de Rillieux-la-Pape et de Vaulx-en-Velin. Selon les autorités, les faits se sont produits suite à la tentative d’incendie volontaire d’un bus de la ligne C3 au niveau du quartier du Mas du Taureau.

En guise de bilan, les transports en commun au niveau de la zone ont été stoppés à 18h30, le feu a été éteint rapidement par le chauffeur et l’incendiaire a été maîtrisé par la population sans avoir à déplorer des blessés.

Le centre-ville de Lyon a également été le théâtre de dégradations causées par des bandes, consommant alcools et stupéfiants, arpentant les halls des grands immeubles du secteur.    

Malgré le déploiement de nombreux gendarmes et agents de police au niveau du centre-ville de Lyon et de ses périphéries, on constate de plus en plus que la sécurité publique dépend aussi de la mobilisation de la population et des informations fournies par les citoyens. 

Le préfet avait par ailleurs recommandé aux parents d’enfants mineurs d’accompagner leurs enfants lors de la chasse aux bonbons sur la voie publique et de porter des vêtements réfléchissants. Une vigilance d’autant plus particulière était de mise en cette période ou Lyon subit de plein fouet une épidémie de rodéo urbains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.