Tout savoir sur la future ligne E, son parcours, son coût…

Lyon est une ville qui se développe de jours en jours. Considérée comme l’une des plus importantes métropoles du pays, la ville va agrandir son réseau, en termes de transports avec la construction d’une nouvelle ligne de métro. TooLyon a rencontré Jean Murard, président de l’Association Déplacements Citoyens qui a proposé depuis plusieurs mois la création de la ligne E. Il nous en dit plus.

Bonjour M. Murard Présentez vous s’il vous plaît

« Bonjour, Jean Murard, président de l’association, Déplacements Citoyens depuis plus de 20 ans. Une initiative non subventionnée qui propose des sujets pour les transports lyonnais. Le but, améliorer les transports en commun dans la métropole de Lyon. Faire de Lyon, un véritable exemple en termes de transports. Pour cela, Déplacement citoyens rencontrent des élus ou des dirigeants de la métropole, afin de proposer ses nouvelles idées.

Pour l’Asso, il est important de trouver des alternatives et ainsi avoir la possibilité de ne pas prendre sa voiture, mais au contraire, se servir un maximum des transports en commun de la ville. Traverser la ville, via ses transports permet un gain de temps, mais aussi une économie importante sur le carburant, ce qui respecte l’environnement et limite la pollution. »

Jean Murard, président de l’Association Déplacements Citoyens
Jean Murard, président de l’Association Déplacements Citoyens

Lyon pense à faire une nouvelle ligne de métro, que savez-vous sur ce projet ?

« Oui, c’est un projet de grande envergure qui s’annonce à Lyon. Nous avons proposé à la métropole de réfléchir à la construction d’une nouvelle ligne, la E. Vous savez, nous nous sommes rendu compte que le 5e arrondissement de la ville est très mal desservi en termes de transport. Même s’il est moins peuplé, il reste un endroit important de la Métropole et nous avons proposé de remédier à tout cela. »

Quel devrait être le parcours de la ligne E ?

« Même si les travaux n’ont pas débuté, le parcours de cette Ligne E devrait être, entre la gare d’Alaï et la Part-Dieu avec 8 stations. En partant de cette gare d’Alaï (correspondance avec la ligne de tram Brignais-Francheville-St Paul), le métro s’arrêtera ensuite au niveau du Carrefour de la Libération à Tassin.

Le troisième arrêt sera au niveau de Ménival Est, alors que le quatrième se trouvera à Point-du-Jour. Pour le cinquième arrêt, il y a encore une petite hésitation entre St Irénée et La Favorite (une station à la Favorite serait moins profonde d’environ 25 mètres, mais moins bien placée géographiquement). Après direction Bellecour avec une correspondance entre les métros A et D qui existent actuellement. »

Pensez-vous que relier Bellecour à Part-Dieu est-il bénéfique pour les Lyonnais(es) et pourquoi ?

« Oui je le pense vraiment. Actuellement je prends la ligne B et je ne suis pas le seul, je dois descendre à Saxe pour ensuite m’arrêter à la Part-Dieu. En tout, cela prend un peu moins de 10 minutes. Avec ce tracé, les Lyonnais(es) pourront faire le chemin directement en à peine 4 minutes. C’est donc un véritable confort et un vrai avantage même pour les touristes. Un gain de temps non-négligeable et un confort important, surtout pour les personnes avec des valises ou autres. Le but, c’est d’inciter les habitants à laisser leur voiture de côté et ainsi qu’ils réalisent des économies, c’est un vrai vrai plus et tout le monde est gagnant. »

Savez-vous qui va financer ce projet ?

« Oui pour le financement, c’est le Sytral qui va s’en occuper. L’entreprise chargée des transports en commun de Lyon a déjà tout prévu. Pour financer ce gros projet, il y aura trois acteurs majeurs. Pour commencer, c’est la Métropole qui va donner un petit coup de pouce. Ensuite le Sytral va disposer d’une grosse enveloppe du nom de versement transports. Toutes les sociétés avec plus de 10 salariés qui se situent dans la région donnent un certain pourcentage, afin d’aider pour les transports, c’est une petite taxe. Le troisième et dernier acteur, ce sont les utilisateurs des transports, dont vous et moi et nos Lyonnais(es). Ils participeront à cette campagne via leurs abonnements, tickets ou autres. Un emprunt devrait aussi être mis en place. »

 

Vous venez de nous dire que les utilisateurs participeront au financement, cela veut-il dire que les prix vont augmenter ?

« Non non à ce niveau-là, il n’y a pas de soucis à se faire, car le Sytral est très bien géré et n’a pas besoin d’une augmentation des tarifs pour réaliser le projet. Niveau finances, il est en bonne forme et devrait même rembourser sa dette entre deux et trois années. »

Combien un tel projet devrait-il coûter, pourriez-vous nous donner des informations sur la fréquentation ?

« C’est un énorme projet qui demandera du temps mais aussi un coût. On parle d’un investissement entre 1,2 et 1,5 milliard d’euros. Je pense qu’avec un départ de la gare d’Alaï avec une hypothèse de sortie du tunnelier non pas à Bellecour mais en rive gauche du Rhône, on se rapproche de 1,2 milliard. Niveau fréquentation, les chiffres nous montrent que 100 à 150 000 voyageurs par jour sont attendus sur cette ligne E. »

Quand pensez-vous que la ligne E sera disponible pour les Lyonnais(es) ? Quel est la date de livraison ?

« Oui, au niveau de la date de livraison, on parle de 2030. C’est un projet de grande envergure qui demande du temps, car il faut créer un tunnel pour monter la colline dans une géologie difficile avec de nombreux obstacles. Un projet délicat et toutes les études préalables doivent être sérieuses, car le Sytral ne veut prendre aucun risque. Malgré tout, il faut entre 5 et 6 ans pour réaliser cette ligne et il y a quelques solutions à trouver (où va sortir le tunnelier ? ou construite le hangar du métro…) »

Propos recueillis par G. Zerbone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.