Se soigner par l’hypnose ericksonienne sur Lyon

L’hypnose thérapeutique est une discipline permettant à chacun d’utiliser ce que l’on appelle le « réservoir de ressources inconscientes ». Le patricien utilise pour cela de nombreux outils pour accompagner le patient dans le processus du changement et d’apprentissage qu’il désire. L’hypnose ericksonienne fait partie de l’une des branches les plus influentes et répandues de […]

L’hypnose thérapeutique est une discipline permettant à chacun d’utiliser ce que l’on appelle le « réservoir de ressources inconscientes ». Le patricien utilise pour cela de nombreux outils pour accompagner le patient dans le processus du changement et d’apprentissage qu’il désire.

L’hypnose ericksonienne fait partie de l’une des branches les plus influentes et répandues de l’hypnose thérapeutique. Elle se distingue par son respect de l’individu, puisque pour sa pratique, le praticien utilise un langage permissif. Il reste à l’écoute et adapte son style et son approche en fonction de la personne. En hypnose ericksonienne, le praticien utilise des métaphores, des suggestions indirectes ainsi que des anecdotes pour lever la résistance au changement et permettre au patient d’user de ses propres ressources pour procéder au changement.

Se soigner par l'hypnose ericksonienne sur Lyon

Les quatre principales techniques de l’hypnose

À ce jour, il existe quatre pratiques de l’hypnose : l’hypnose ericksonienne, l’hypnose traditionnelle, l’hypnose semi-traditionnelle, et l’hypnose nouvelle. Toutes ont le même objectif, qui est de produire un état modifié de conscience.

Ces pratiques de l’hypnose diffèrent de par leur manière de parvenir à l’état hypnotique et l’objectif de l’intervention. Elles sont aujourd’hui très répandues et on retrouve des praticiens partout en France et notamment des spécialistes qui pratiquent l’hypnose à Lyon.

  • Pour une séance d’hypnose traditionnelle, l’hypnothérapeute prend la direction de la séance et fait directement des suggestions, tandis que le patient tient un rôle passif. Il s’agit d’une pratique employée pour travailler sur le corps (en anesthésie par exemple) ou encore pour résoudre des problèmes aux sources plus ou moins superficielles.
  • Pour une séance d’hypnose semi-traditionnelle, l’hypnotiseur est toujours au premier plan et conduit la séance en faisant à la fois des suggestions directes et indirectes. Les suggestions indirectes ont l’avantage d’être plus permissives et permettent d’obtenir parfois des résultats inattendus.
  • L’hypnose nouvelle a quant à elle fait son apparition dans les années 2000 et repose sur la relation du patient avec le praticien. Échange et communication se trouvent au cœur de la séance et la santé ainsi que la réalisation des rêves du patient sont particulièrement prises en compte.
  • Enfin, l’hypnose ericksonienne s’appuie sur la participation active du patient à sa mise en condition hypnotique. Le praticien utilise des métaphores et des paraboles afin que l’individu puisse lui-même choisir la solution qu’il lui faut.

Quelles sont les différentes phases de l’hypnose ?

Une séance d’hypnose se passe en plusieurs étapes :

La phase d’induction

C’est la phase qui consiste à mettre en sommeil le contrôle logique de l’espace et du temps. Pour y parvenir, l’hypnotiseur peut user de techniques visuelles, auditives ou kinesthésiques.

Le lâcher-prise ou la dissociation

Il s’agit de la seconde phase de l’hypnose, qui correspond au fonctionnement distinct et indépendant du mental et du corps de l’individu hypnotisé.

La phase d’entretien

C’est la phase pendant laquelle le patient entre dans un état de rêverie et se perçoit comme un observateur. Il vit une expérience qui s’apparente à du dédoublement. Il passe en revue tous ses savoirs et toutes ses expériences pour trouver un équilibre.

La phase de réveil

Il s’agit de l’étape pendant laquelle le patient sort de l’hypnose : il procède à la réorganisation de ses pensées et reprend possession de l’espace et du temps.

Maigrir grâce à votre hypnothérapeute, c’est possible sur Lyon !

Nombreux sont ceux qui se font encore des idées reçues sur l’hypnose, l’assimilant systématiquement à un spectacle de magie où les individus hypnotisés perdent totalement le contrôle d’eux-mêmes. La pratique de l’hypnose pour mincir n’a rien à voir avec un show télévisé et un bon hypnothérapeute saura vous guider en douceur vers votre but.

Intégration de nouveaux réflexes par le cerveau

L’hypnose est une pratique permettant la création d’un état d’hypervigilance intérieure, où l’esprit est particulièrement réceptif aux suggestions et qui permet d’installer de tout nouveaux automatismes. La plupart des comportements humains sont en effet des automatismes. Par exemple, vous avez un jour associé l’aliment « chocolat » avec la sensation de bien-être et de réconfort et depuis la « plasticité neuronale » entre en jeu. Autrement dit, il y a une association de deux neurones quand une information est transmise et quand un troisième les rejoint, puis un autre, cela crée ce que l’on appelle communément un réflexe. Plus l’action se répète, plus les réflexes s’associent pour former un automatisme.

Ainsi, le cerveau libère de l’espace de connexion pour d’autres tâches et quand l’automatisme est parfaitement intégré, la réaction face à une situation est inconsciente. À partir de là, vous associez le chocolat à du plaisir et vous le mangez, et vous avez même du mal à résister. C’est la cause de la plupart de vos habitudes alimentaires, et donc de ces quelques kilos en trop.

L’hypnose pour mincir : comment ça marche ?

Pour perdre quelques kilos en trop, il est essentiel en premier lieu de changer de comportement vis-à-vis de l’alimentation et de soi-même. Attention, l’hypnose n’est pas une solution miraculeuse qui fait fondre les kilos par magie. La pratique agit en créant une envie de changement et en modifiant la perception des valeurs telles que la convivialité ou encore le respect de soi-même. L’hypnose permet de se motiver sur le long terme, d’anticiper les situations où la tentation peut être grande (buffet, soirée entre amis, apéro…). Son avantage est qu’elle permet de recréer des images, des sons et des sensations dans le cerveau. Comme il ne fait pas la différence entre ce qui est rêvé et vécu, il enregistre ces « créations » comme des situations réelles et cela facilite la reproduction d’une situation indifférente où, par exemple, vous êtes resté de marbre devant vos sucreries préférées ou avez pris du plaisir à déguster un plat diététique.

Pour ce qui est des résultats, l’hypnose a largement prouvé son efficacité, à condition cependant de laisser au corps le temps nécessaire pour mincir. En moyenne, il faut faire quatre séances d’une heure en cabinet et plus de séances d’autohypnose préenregistrées à faire chez soi. Pour parvenir aux résultats escomptés, il est nécessaire d’effectuer ces séances d’autohypnose pendant les trois premières semaines.

Vous habitez sur Lyon et souhaitez tester l’hypnose pour résoudre quelques problèmes de santé ? Il existe aujourd’hui de nombreux hypnothérapeutes qui peuvent satisfaire tous les besoins !

1 comment

  1. bernard constantin

    bonjour
    mon épouse souffre de dépression réceptive a l’Hypnose.
    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.