Rénovations énergétiques : le point sur les aides

Les aides à la rénovation énergétique applicables aujourd’hui ne le seront peut-être plus pour les mois à venir. Pour être au courant des aides auxquelles vous pouvez prétendre pour améliorer les performances énergétiques de votre logement à Lyon, découvrez ici les dispositifs en vigueur en 2021.

MaPrimeRénov’

Lancé le 1er janvier 2020, MaPrimeRénov’ a été créée pour remplacer le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et les aides Habiter Mieux Agilité de l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah). Cette aide est destinée à financer des travaux énergétiques tels que l’isolation, le remplacement de l’équipement de chauffage ou la ventilation. Elle peut en outre être utilisée pour payer des travaux d’audit énergétique.

Depuis janvier 2021, les plafonds fixés pour MaPrimeRénov’ ont été supprimés et l’aide est devenue accessible à tout le monde, quel que soit le revenu. MaPrimeRénov’ est également accessible aux bailleurs, copropriétaires d’immeubles dans le cadre de la « copropriété MaPrimeRénov’ » et aux bâtiments publics. Les seules conditions sont que les travaux doivent être réalisés par une entreprise labellisée RGE (reconnu garant de l’environnement) et qu’ils figurent parmi les rénovations approuvées. Le logement doit également être occupé au titre de résidence principale.

Les aides sont aussi disponibles pour tous les logements, quel que soit leur niveau de performance énergétique (DPE). Toutefois, des primes seront versées aux propriétés qui relèvent du label de classification F ou G, considérées comme des passoires thermiques.

Le montant total des financements obtenus dans le cadre du dispositif MaPrimeRénov’ ne peut dépasser un seuil maximum de 20 000 € par ménage sur une période de cinq ans. La prime doit être utilisée sur une période de cinq ans. La subvention MaPrimeRénov’ peut également être cumulée avec certaines autres subventions comme l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ). Vous pouvez obtenir plus d’informations sur ce site et vous inscrire gratuitement pour obtenir des aides à la rénovation énergétique.

Les primes CEE

Le dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) est une aide destinée aux particuliers souhaitant entreprendre des démarches d’amélioration des performances énergétiques de leur logement. Le CEE est valable partout dans l’Hexagone, que ce soit à Lyon, Paris ou encore Montpellier. Il peut être utilisé seul ou en complément à d’autres aides comme MaPrimeRénov’. Ce dispositif permet de réduire significativement le reste à charge des ménagers, idéal pour les ménages à revenus modestes.

Attention toutefois amis lyonnais, les conditions pour l’obtenir sont que les aides doivent financer les travaux visant à améliorer les performances énergétiques de résidences principales ou secondaires ayant été construites depuis plus de 2 ans. La demande doit se faire avant la signature du devis.

Les primes Coup de pouce

Les primes Coup de Pouce sont disponibles pour tous les ménages, quels que soient leurs revenus ! Ce dispositif est basé sur les Certificats d’Économies d’Énergie et permet d’obtenir des primes bonifiées pour le financement de certains travaux tels que l’installation d’un équipement de chauffage fonctionnant à l’énergie renouvelable pour remplacer un système à fioul ou à gaz (hormis le chauffage à condensation). Ces primes sont octroyées par les entreprises signataires de la charte « Coup de pouce économies d’énergie ». Par exemple, la prime Effy finance l’isolation des murs jusqu’à 53 €/m².

Afin de bénéficier de ces aides pour votre logement à Lyon, renseignez-vous auprès d’un organisme lyonnais signataire de la Charte avant de signer un devis.

L’Éco-prêt à taux zéro

Comme MaPrimeRénov’, l’Éco-prêt à taux zéro ou Éco-PTZ est disponible sans condition de ressources. Cette aide peut s’obtenir auprès d’une banque ayant signé une convention avec l’État. Il s’agit d’un prêt sans intérêt comme son nom l’indique. Celui-ci peut être remboursé sur une durée maximale de 15 ans. L’Éco-PTZ concerne les bailleurs, copropriétaires et propriétaires occupants entreprenant des travaux visant à rendre un logement moins énergivore. En fonction des travaux financés, le plafond de l’éco-PTZ est de 30 000 €.

Pour bénéficier de cette aide, le logement doit être déclaré à titre de résidence principale. Sa construction doit avoir été achevée depuis plus de deux ans.

Le programme Habiter Mieux Sérénité de l’Anah

Le programme Habiter Mieux Sérénité est encore d’actualité en 2021. Cette aide est destinée aux ménages ayant des revenus modestes et très modestes. Elle permet de financer 35 % à 50 % du coût des travaux. Ces derniers doivent permettre un gain énergétique supérieur à 35 %. Le plafond de dépense est de 30 000 €. Cette aide peut être combinée aux primes « sortie de passoire énergétique » et aux bonus octroyés pour le financement de travaux visant la classe A ou B dans le but d’encourager les projets les plus ambitieux.

Pour en bénéficier, il faut être propriétaire d’un logement dont la construction remonte à plus de 15 ans. La demande de ce dispositif se fait auprès de l’Anah avant la signature de tout devis.

La TVA à 5,5 %

Selon la nature des travaux de rénovation engagés, le propriétaire doit s’acquitter d’une TVA à taux plus ou moins important. S’il peut généralement atteindre 20 %, ce taux est réduit à 5,5 % pour les projets visant à améliorer les performances énergétiques et les travaux qui y sont associés. Les propriétaires de logements achevés depuis plus de 2 ans peuvent prétendre à la TVA au taux réduit de 5,5. Il n’existe aucune démarche pour demander cette aide. Il appartient au professionnel d’appliquer directement le taux réduit sur la facture.

Le chèque énergie

Disponible depuis 2018, le chèque énergie est remis chaque année aux bénéficiaires. Cette aide ne nécessite aucune démarche. En effet, l’administration fiscale dresse automatiquement la liste des bénéficiaires est en se basant sur les revenus déclarés. Le chèque énergie peut servir au paiement des factures d’énergie ou pour couvrir des travaux de rénovation énergétique.

Pour en profiter, il convient de déposer sa déclaration de revenus selon les délais fixés par l’administration fiscale. Il faut également aviser rapidement l’administration fiscale en cas de changement d’adresse postale (que ce soit au sein même de Lyon, ou d’une commune à une autre).

Les aides d’Action Logement

Action Logement encourage les salariés du secteur privé aux revenus modestes à entreprendre des travaux de rénovation énergétique. Il faut noter que ces aides concernent uniquement les travaux engagés dans une résidence principale se trouvant en zone B2 ou C ou dans l’une des communes concernées par le programme Action Cœur de Ville. La demande se fait sur le site d’Action Logement en amont de la signature du devis.

Le point commun de toutes ces aides à la rénovation énergétique est qu’elles ne peuvent être accordées que si l’on ne fasse appel à un professionnel qualifié RGE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.