La Part-Dieu

Situé dans le troisième arrondissement de Lyon, le quartier de la Part-Dieu est avant tout connu pour être un quartier d'affaires, principalement du fait des nombreux gratte-ciel qu’il abrite. En effet, c’est un passage obligé pour les travailleurs, les touristes et les locaux car son large réseau de transport en commun couvre la majeure partie de la région lyonnaise.
quartier la part dieu lyon

La Part-Dieu comporte peu de logements et est surtout dédiée aux activités tertiaires ainsi qu’à l’échange multimodal. Le quartier de la Part-Dieu constitue aussi un cadre urbain particulièrement agréable grâce à ses nombreuses places, ses différents parcs, ses esplanades, ses squares, ses jardins végétalisés ou encore ses terrasses…

Par ailleurs, les événements culturels et artistiques sont fréquents à la Part-Dieu car le quartier accueille entre autres un auditorium, des salles de cinéma ou encore la grande bibliothèque municipale… Les grands magasins et les centres commerciaux attirent aussi de nombreux visiteurs en quête de bonnes affaires pour ne citer que le prestigieux centre commercial de Westfield la Part-Dieu ou encore les galeries Lafayette. Sur les plus de 800 commerces qu’abrite le quartier de la Part-Dieu, environ 30% sont des cafés ou des restaurants, ce qui en fait notamment une halte gastronomique incontournable de la ville lumière en particulier pour visiter les célèbres Halles de Lyon-Paul Bocuse. Ce quartier dynamique dispose aussi de plus d’une vingtaine de grands hôtels et de résidence hôtelière pouvant recevoir des séminaires ou des réunions d’affaires.

Depuis 2010, un important projet de réaménagement est mené par la Métropole de Lyon dans le quartier de la Part-Dieu afin d’y améliorer la qualité de vie, d’en développer les activités tertiaires ou encore d’y intégrer des infrastructures répondant aux besoins écologiques modernes. Cependant même si ce projet prévoit la construction de nouveaux logements pour équilibrer avec les bureaux et les immeubles commerciaux, les sites historiques et architecturaux du quartier bénéficient d’un programme de sauvegarde et de restauration. La Part-Dieu est notamment accessible grâce à six principales stations dont Vivier Merle, la Villette, Jules Favre, Servient, Renaudel et Auditorium. On peut notamment y parvenir via les bus, la ligne de métro B, Les Tramways T1, T3, T4 et T5 ou encore via la navette Rhône Express.

Les sites incontournables de la Part-Dieu

Plus d’une dizaine de tours marquent le paysage du quartier de la Part-Dieu, dont quelques-unes trônent à plus de 80 mètres de haut pour ne citer que la tour Part-Dieu, Incity, la tour EDF Lyon, Swiss Life ou encore la tour Oxygène. Les monuments anciens du quartier, dont la plupart datent d’entre le XIXème et le XXème siècle, bénéficient généralement du statut de site historique à l’image du Fort Montluc, des Halles de Lyon ou encore de l’Auditorium Maurice Ravel. Du fait que le quartier de la Part-Dieu constitue le second centre d’activités de la ville après la presqu’île, on y trouve également des grands bâtiments administratifs comme l’Hôtel du Grand Lyon, abritant le siège de la Métropole lyonnaise, la bibliothèque municipale, les archives départementales et Métropolitaines ou encore la cité administrative d’Etat.

Les nombreux espaces publics du quartier de la Part-Dieu, dont le parc Nelson Mandela et sa grande esplanade, le square Jeanne Jugan, les berges du Rhône ou encore le parc sergent Blandan, seront aussi entièrement repensés à travers le projet Lyon Part-Dieu en vue d’en améliorer le confort, d’en optimiser la végétalisation ou encore d’en faciliter les accès piétonniers. Le quartier joue également un rôle central dans le transport national et régional grâce notamment à la Gare de Lyon Part-Dieu qui permet de joindre les plus grandes villes de France comme Paris, Lille, Montpellier, Marseille, Nantes…

L’animation dans le quartier de la Part-Dieu est en partie due aux nombreux restaurants raffinés et aux cafés branchés qui bordent ses rues, dont la plupart sont installés du côté du boulevard Eugène Deruelle ou encore aux environs du Cours Lafayette. On ne peut évidemment visiter le quartier sans faire un tour du côté des Halles de Lyon Paul Bocuse, véritable antre de la gastronomie française et l’un des marchés de produits alimentaires les plus réputés de la ville. D’un autre côté, on peut aussi mieux comprendre l’attrait culturel exercé par le quartier en assistant à un concert de musique classique à l’auditorium, en s’entraînant au Halle des sports Vivier Merle ou en se rafraîchissant à la piscine Garibaldi durant les jours de grandes chaleurs.

Le centre commercial Westfield Part-Dieu

escaliers colimacon centre commercial westfield part dieu lyon
© https://www.toolyon.com

Ouvert au public en 1975, le centre commercial de la Part-Dieu dispose de plus de 161000m2 de surface commerciale répartis sur cinq niveaux. Faisant partie des plus grands centres commerciaux de France, le Westfield de la Part-Dieu est géré par la société Unibail-Rodamco Westfield. Situé au numéro 17 rue Docteur Bouchut, il comprend notamment plus de 300 commerces différents dont un multiplexe de cinéma avec 18 salles, plus de 25 restaurants ou encore des grands magasins comme Carrefour, Monoprix ou Voisin. On y retrouve notamment plus de 200 boutiques proposant entre autres des articles de mode, des produits de luxe, des cosmétiques, des articles multimédias, des jeux ou encore des services…

escaliers colimacon centre commercial westfield part dieu lyon

Westfield La Part Dieu

Les Halles de Lyon-Paul Bocuse

Situé au numéro 102 du Cours Lafayette, le marché de produits frais des Halles de Lyon Paul Bocuse est installé en 1859 du côté du quartier des Cordeliers. En 1971, les Halles déménagent dans le quartier de la Part-Dieu avec un nouveau bâtiment d’une surface de 13500m2 disposant de trois niveaux. Avec plus de 55 commerçants, les Halles de Lyon Paul Bocuse proposent des produits à emporter ou à consommer sur place et disposent de terrasses et d’espaces privatisables pouvant accueillir jusqu’à 3500 personnes. On y retrouve entre autres des boulangers, des pâtissiers, des poissonniers, des bouchers, des fromagers, des marchands de fruits et légumes, des charcutiers, des épiceries fines, des cafés et restaurants, des traiteurs, des volaillers ainsi que des chocolatiers…

L’Auditorium Maurice-Ravel

Auditorium Maurice Ravel de Lyon : Concert, spectacle, adresse...
Auditorium Maurice Ravel de Lyon : Concert, spectacle, adresse... © https://www.toolyon.com

Située au numéro 149 rue Garibaldi, la salle de spectacle et de concert de l’auditorium Maurice-Ravel accueille l’orchestre national de Lyon. Inauguré en 1975, l’auditorium a été conçu par les architectes Charles Delfante et Henri Pottier. L’édifice est notamment rénové entre 1993 et 2002 pour en améliorer l’acoustique et la réverbération. L’auditorium Maurice-Ravel s’étend sur une surface totale de 30000m2 et possède une capacité d’accueil d’environ 2120 spectateurs. Il comprend entre autres un rez-de-chaussée, abritant des boutiques et un espace d’exposition ainsi qu’une grande salle dotée d’une scène de 400m2, située au premier étage du bâtiment.

scene depuis gradins auditorium lyon

Auditorium de Lyon

La Gare de Lyon Part-Dieu

Située au numéro 5 place Charles Béraudier, la gare ferroviaire de Lyon Part-Dieu accueille des trafics internationaux, nationaux et régionaux. Comprenant 11 voies à quai, elle constitue la première gare européenne, par rapport au nombre de voyageurs en correspondance, et la première gare de province de France, concernant le nombre annuel de voyageurs. Dessinée par les architectes Eugène Cachon et Jean-Louis Girodet, la gare de Lyon Part-Dieu a été construite en 1983 en remplacement de la gare de Lyon-Brotteaux. Géré par la Société Nationale des Chemins de Fer, la gare de Part-Dieu est desservie par plusieurs TGV, de nombreux trains Intercités ainsi que les TER Auvergne-Rhône-Alpes.

Le Fort et la prison Montluc

Le Fort Montluc, ancien fort de la première ceinture de Lyon, se situe au numéro 5 rue du Général Mouton-Duvernet. Cet édifice trapézoïdal, construit entre 1831 et 1835, abrite depuis 2007 le 2ème hôtel de police de l’agglomération de Lyon. La prison militaire de Montluc, datant de 1921, se trouve au numéro 4 rue Jeanne-Hachette. Elle possède notamment une forte valeur historique du fait qu’elle a abrité plus de 9000 prisonniers, dont un grand nombre de juifs, durant la seconde guerre mondiale. Le site a notamment été inscrit à la liste des monuments historiques en 2009.

Patrimoine de la Part-Dieu

Lors de sa création en 1960, le quartier de la Part-Dieu est voué à accueillir des habitations, des commerces et des activités tertiaires. De ce fait, l’architecture du quartier a été principalement axée vers des immeubles bas et des tours. En effet, l’urbanisme sur dalle de la Part-Dieu est dû aux architectes Jacques Perrin-Fayolle, Jean Sillan, Jean Zumbrunnen et Charles Delfante, a qui ont été confiés les projets d’aménagements du quartier durant les trente glorieuses. Depuis la mise en place du projet urbain de la Part-Dieu en 2010, l’aménagement et l’urbanisme du quartier ont été confiés à une Société Publique Locale (SPL) et la réalisation des travaux repose sur des partenariats entre le secteur privé et le secteur public.

Commerce & vie dans le quartier de la Part-Dieu

Le commerce dans le quartier de la Part-Dieu s’articule principalement autour de la Tour Part-Dieu et de son centre commercial, et pour être plus précis de la rue Dr Bouchut, aux environ de laquelle sont rassemblée les grandes enseignes dont entre autres HEMA, la FNAC, Muji, Victoria’s secret, Cosmoparis ou encore le Temps des cerises… Le boulevard Eugène Deruelle accueille également quelques enseignes prestigieuses pour ne citer que les Galeries Lafayette, Diesel, Corner de Fursac et Hermès. La rue Garibaldi abrite pour son compte quelques grands magasins à l’image du Monoprix de Brotteaux ainsi que de nombreux restaurants branchés comme l’Esprit Bistrot.

Le quartier de la Part-Dieu propose donc une offre importante et variée de commerces, de loisirs, d’activités, de cultures et surtout de services. Grâce notamment à son dense réseau de transport en commun, il représente un haut lieu d’échange et de distribution des flux traversé par un peu plus d’un demi-million de déplacements par jour. Cependant, le quartier abrite aussi plusieurs établissements d’enseignement supérieur parmi lesquels les écoles de commerce ISG et MBway, l’école d’ingénieur IPSA, dédiée aux études aérospatiales, ou encore l’école d’ingénieur Sup’Biotech, consacré à l’apprentissage des biotechnologies.

En tout, 1600000m2 de surface du quartier de la Part-Dieu sont occupés par des activités tertiaires. Les quelque 2500 établissements qui s’y concentrent emploient plus de 55000 travailleurs. Le quartier abrite entre autres plus de 800 sièges sociaux d’entreprises, 7000 places de stationnement public, plus de 20000 habitants et environ 13500 logements. La gare de Lyon Part-Dieu est empruntée par une centaine de milliers de voyageurs par jour soit un peu près de 28 millions de voyageurs par an. Depuis la presqu’île de Lyon, on accède principalement au quartier de la Part-Dieu via le Pont Wilson ou le pont Lafayette.

Historique de la Part-Dieu

Les terrains et champs composant l’actuel quartier de la Part-Dieu sont cédés aux moines de Saint-Irénée par Guillaume de Fuer vers 1150. Selon des archives de la congrégation, le domaine de « la part Deu », ancienne appellation de la Part Dieu, est cédé au XIIIème siècle par l’abbaye Saint-Irénée de Lyon au gestionnaire Jean Blanchard. Ce « dominium » désigne une terre marécageuse située au-delà du port du Rhône entre le quartier des Brotteaux et le cours Lafayette. Pour un religieux de l’époque, cette terre basse, inondable et fertile, qui est épargnée par les eaux du fleuve, représenterait un don du ciel ou un don de Dieu.

Les terrains reviennent ensuite à la famille Rousselet, à Jean Le Mort, à Amable de la Pelonce, à Genis Dumas puis à Marcè Antoine Mazenod qui les lèguent à sa fille Madame de Servient. Catherine de Servient cède ensuite les terrains aux hospices civils de Lyon, vers 1737, qui les donneront à leur tour en 1944 pour la construction des casernes de la Part-Dieu. Le quartier est annexé à la ville de Lyon vers 1852.

A partir du XXème siècle, de larges projets d’aménagement voient le jour dont l’opération Brotteaux-Part Dieu ou encore le projet du centre directionnel de la Part-Dieu, initié par l’architecte urbaniste Charles Delfante en 1963. C’est à partir de la moitié du XXème siècle que le quartier prend peu à peu son aspect actuel avec l’ouverture de la Gare de Lyon Part-Dieu en 1983, de la Tour Oxygène en 2010 ou encore de la tour Incity en 2015…

Situation géographique de la Part-Dieu

D’une superficie d’environ 117 hectares, le quartier de la Part-Dieu se trouve sur la rive gauche du Rhône et s’étend entre la rue Garibaldi, le quartier de la Buire, la rue de la Villette et le cours Lafayette. La construction du quartier commence au début des années 60 lorsque la mairie de Lyon décide de construire un deuxième centre-ville plus équilibré et contemporain sur les terrains vides qui constituent aujourd’hui l’actuel la Part-Dieu. Dès l’accession de Louis Pradel à la mairie, il acquiert les terrains de la caserne de la Part-Dieu pour y construire une cité résidentielle d’environ 2600 logements.

Le Prix de l’immobilier à la Part-Dieu

Le quartier de la Part-Dieu est occupé majoritairement par une population jeune et active, dont de nombreux cadres, professions intermédiaires et ouvriers. Les offres immobilières du quartier concernent principalement des appartements dont la plupart sont construits entre 1970 à 2010. Depuis la phase d’urbanisation du quartier, le prix moyen au m2 des appartements connaît une nette hausse en passant de plus de 3400€ à plus de 5400€ avec des prix bas se situant aux environs de 4800€ et des prix hauts pouvant atteindre les 6000€.

En ce qui concerne les rares offres de maisons dans le quartier de la Part-Dieu, le prix moyen au m2 se situe à plus de 5000€ avec des prix bas environnant les 3400€ et des prix hauts pouvant atteindre les 6300€. Aux alentours de la rue du lac, le nouveau programme immobilier urban dome cède des 6 pièces à partir de 995000€. Par ailleurs, les zones les plus prisées par les prospecteurs se situent aux environs de la préfecture où les prix moyens au m2 varient de 5950€ à plus de 7000€.

Les environs de la rue André Philip proposent des offres plus concurrentielles avec un prix médian au m2 situé aux alentours de 4900€. Tandis que du côté de la rue Mazenod ce prix moyen bascule à environ 5800€ le m2. Ainsi, des offres rares comme un appartement de 4 pièces mesurant aux alentours de 85 m2 peuvent être accessibles à partir de 490 000€.

Les lieux référencés dans l'article :

Votre
établissement
n'apparaît pas ?

Votre recherche
Carte