Pollution à Lyon : comment bien respirer chez soi ?

Avec le dérèglement climatique, il faut s’attendre à des épisodes de pollution plus ou moins intenses dans les grandes villes, comme Lyon. Face à la situation, le Ministère de la Santé préconise les sorties très brèves et d’éviter les heures de pointe. Mais il ne s’agit pas de rester cloîtré chez soi : l’air de […]

Avec le dérèglement climatique, il faut s’attendre à des épisodes de pollution plus ou moins intenses dans les grandes villes, comme Lyon. Face à la situation, le Ministère de la Santé préconise les sorties très brèves et d’éviter les heures de pointe. Mais il ne s’agit pas de rester cloîtré chez soi : l’air de votre intérieur n’est pas forcément aussi sain que vous ne le pensez. Fort heureusement, il est possible d’améliorer la qualité d’air chez soi en adoptant les bonnes habitudes.

ville de lyon et pollution

Ouvrir régulièrement les fenêtres

Même si la qualité de l’air à l’extérieur est médiocre, il est nécessaire d’aérer son logement de manière régulière. Comme l’explique Jean-Frédéric Bailly, directeur au sein de l’Association Qualited, vous devez ouvrir les fenêtres pour aérer une pièce, car l’air ambiant est chargé en dioxyde de carbone. Au moins, pensez à ouvrir vos fenêtres le matin pendant 10 minutes. Lorsque vous rentrez le soir, aérez votre logement pour que les émanations de CO2 produites durant la journée puissent être évacuées. Par contre, gardez vos fenêtres bien fermées lorsqu’un pic de pollution est annoncé ou durant les heures de pointe : il ne faut pas oublier que l’air est pollué dans certains quartiers de Lyon.

L’aromathérapie : une excellente alternative pour un air plus sain

Le recours aux huiles essentielles permet de lutter contre la pollution de l’air, d’éliminer les bactéries ainsi que les virus. Leurs bienfaits thérapeutiques sont également prouvés, qui plus est, les fragrances sont efficaces pour neutraliser les mauvaises odeurs. Pour ce faire, vous pouvez utiliser un diffuseur électrique ou à ultrasons. Sinon, un purificateur d’air aux huiles essentielles est tout aussi efficace. Il est même avéré que la diffusion d’huiles essentielles régule le taux d’humidité d’une pièce, ce qui contribue à améliorer la qualité de l’air.

Les huiles essentielles, recommandées pour lutter contre la pollution

Les bienfaits des huiles essentielles sont variés, et leurs actifs sont efficaces pour réduire voire éliminer les particules nocives contenues dans l’air. Pour assainir l’atmosphère chez soi, certaines essences sont à privilégier : bois de rose, citron bio, cajeput, citronnelle, eucalyptus citronné, géranium bourbon, lavande ou encore niaouli. L’huile essentielle de pamplemousse est également reconnue pour ses bienfaits antiseptiques.

Entretenir le système de ventilation

Comme les pics de pollution sont imprévisibles, vous devez vous assurer que votre système de ventilation est fonctionnel, car son rôle consiste à évacuer les polluants afin d’assainir l’air dans votre logement. Il est donc important de nettoyer régulièrement les appareils ainsi que les conduits. Vous serez certainement amené à changer le filtre et à désencrasser les grilles de ventilation. Ces tâches sont généralement faciles à réaliser, mais en cas de doute, faites appel à un professionnel sur Lyon.

Aérer systématiquement la cuisine

Nous n’y pensons pas toujours, mais le processus de cuisson des aliments engendre des émissions de COV. Les vapeurs et la fumée qui en résultent sont particulièrement toxiques, donc, il est conseillé d’aérer la cuisine. Et pour bien respirer chez soi, n’hésitez pas à investir dans une hotte ultra-performante. Il est même prouvé que la quantité de COV émise dans l’air dépend notamment du mode de cuisson et forcément, c’est la friture qui est la plus polluante.

Opter pour les produits d’entretien de la maison non nocifs

Il faut aussi savoir que les produits d’entretien utilisés régulièrement ont un impact sur la qualité de l’air. Selon les experts, lorsque les substances émises par les produits ménagers sont en contact avec les molécules dans l’air ambiant, la combinaison engendre des substances dangereuses. Donc, pour éviter les désagréments et les troubles de la santé, privilégiez les produits d’entretien sains, quitte à les fabriquer vous-même. Vous éviterez ainsi les émissions de composés organiques volatils (COV) tels que le benzène ou encore le formaldéhyde. Ils s’attaquent directement aux voies respiratoires et sont la source de nombreux cancers.

Adopter les bonnes habitudes

Pour ne pas subir les effets de la pollution de l’air quand on vit à Lyon, le ministère de la Santé n’est pas avare en recommandations. Si vous devez vous déplacer en voiture, pensez à aérer régulièrement l’habitacle. En revanche, si vous passez par le tunnel de la Croix-Rousse, gardez les fenêtres fermées !

Lorsque vous êtes chez vous, évitez de fumer à l’intérieur, limitez l’utilisation d’encens, de e-cigarette et de bougies parfumées. Par ailleurs, surveillez de près la santé des personnes vulnérables comme les bébés, les femmes enceintes et les seniors. Des précautions particulières sont aussi à prendre afin de préserver la santé des personnes qui souffrent de maladies cardiaques, respiratoires ou vasculaires. Dans tous les cas, les professionnels de la santé sont là pour vous conseiller.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.