Policier municipal, un métier d’avenir ? Les différentes missions

Policier municipal à Lyon, un métier d'avenir ? Les différentes missions

Les agents de la police municipale n’ont pas les mêmes attributions que celles dévolues à la police nationale. Leur champ d’action est bien plus vaste que ce que de nombreuses personnes pensent, pourtant, c’est un métier d’avenir qui intéresse de plus en plus de personnes.

Voici un petit dossier sur le métier d’agent municipal, avec un zoom sur notre chère ville de Lyon !

Les missions de la police municipale

Les missions de la police municipale dépendent du maire, qui en fixe les limites. Cela étant, les fonctionnaires territoriaux des 3 500 communes françaises partagent des prérogatives que nous allons énumérer. Vous constaterez que les missions des policiers municipaux sont très variées, et que ce métier peut réellement se positionner comme une option de carrière intéressante.

Les missions de la police administrative

Régies par l’article L. 2212-2 du Code général des collectivités territoriales, les missions de la police administrative visent à prévenir les troubles à l’ordre public.

Maintien de l’ordre public

Leur exercice se traduit par des opérations diverses et variées. Ces policiers veillent tout d’abord à la sûreté de la voie publique en prévenant les vols, les dégradations et tous les autres actes de délinquance. Il s’agit également d’assurer la sécurité des personnes et des biens. Pour ce fait, ils procèdent à des rondes de surveillance et sont notamment susceptibles de patrouiller aux abords des écoles et divers bâtiments publics.

Les policiers municipaux sont également mobilisés sur les marchés, les événements publics ou encore les manifestations. Ils ont pour mission de maintenir l’ordre et présentent un véritable pouvoir dissuasif.

Le policier municipal garantit la tranquillité et la salubrité publique

Dans le cadre de la police administrative, un agent intervient en cas de trouble de voisinage et nuisances de diverses natures. Il s’assure non seulement de la tranquillité publique, mais veille également au maintien de la salubrité publique. Cela consiste par exemple à lutter contre les dépôts sauvages et surveiller l’état de propreté des ruisseaux et mares de la commune.

Parmi les autres devoirs qui lui incombent, on distingue la prévention et l’envoi des secours nécessaires lors d’accidents.

Les missions de la police judiciaire

Régies par l’article 21 du Code de Procédure Pénale, les missions de la police judiciaire visent quant à elles à repérer et sanctionner les infractions. En premier lieu, les policiers municipaux ont la charge de verbaliser les contrevenants pour tapage nocturne, divagation d’animaux dangereux et toutes les contraventions relatives au livre VI du Code pénal.

Au quotidien, ils ont pour rôle de faire respecter des arrêtés de police et de constater par procès-verbaux les contraventions de ces arrêtés. Par ailleurs, l’agent de police municipal est habilité à verbaliser les usagers de la route en infraction. En revanche, il n’est pas en mesure de mener des enquêtes judiciaires. Cela étant, en qualité d’Agent de Police Judiciaire Adjoint (APJA), il rend compte des crimes et délits et seconde de manière générale les officiers de police judiciaire dans leurs fonctions.

Les brigades spécialisées

Dans diverses localités – généralement les plus grandes – on compte des brigades spécialisées dont les fonctions varient sensiblement. Il s’agit par exemple des brigades de surveillance des parcs et jardins. Ils sont chargés de limiter les incivilités dans ce type d’environnement, et de veiller au respect des règles établies.

Ce sont également les brigades des transports susceptibles d’épauler les agents du réseau lors des opérations de contrôle. Ces policiers peuvent également agir dans des brigades nautiques et des brigades cynophiles, ces dernières assistant régulièrement les agents de la police nationale durant leurs interventions.

Policier municipal à Lyon, un métier d'avenir ? Les différentes missions

La police municipale de Lyon

De par la richesse de ses effectifs et l’évolution de son équipement, la police municipale de la ville de Lyon reflète les changements qui se sont opérés au sein de nombreuses structures dans notre pays.

Les effectifs actuels dans la police municipale

La police municipale de Lyon est vieille d’un demi-siècle, elle a en effet été fondée en 1969. À ce jour, elle compte dans ses rangs 335 agents auxquels s’ajoutent 100 agents de surveillance de la voie publique chargés d’assurer le stationnement sur le territoire communal.

Parmi les 335 agents en exercice dans la capitale des Gaules, on compte principalement 190 agents de police de proximité et 70 au sein du Groupe opérationnel Mobile (GOM). Ces derniers interviennent dans la sécurisation des quartiers sensibles jusqu’à 2h30 du matin. Ce sont également 33 fonctionnaires de l’unité Mobile de circulation, 27 agents au poste de commandement et 19 agents qui officient à l’Hôtel de Ville.

Un enjeu politique

Avant la fin de l’année, ce sont 15 agents supplémentaires qui s’intègrent aux effectifs de la police municipale de Lyon et autant pour le premier semestre 2020. Une nouvelle forcément positive dans une ville où la délinquance a de nouveau augmenté lors du premier trimestre 2019 (+4%).

À la fin du printemps 2015, les agents du GOM manifestaient pour réclamer l’équipement d’armes de poing. Ils obtiennent alors gain de cause peu après les terribles attentats du 13 novembre 2015, Gérard Collomb étant auparavant farouchement opposé à cette mesure. Depuis 2016, les volontaires sont entre autres munis de flash-ball, matraques, tasers et revolvers Manurhin.

Une formation préalable à l’armement d’une durée de 45 heures est suivie par les agents qui n’ont jamais été détenteurs de l’autorisation concernée. Pour mener à bien ses missions, la police municipale de Lyon s’appuie aussi sur les images des 500 caméras de vidéoprotection de la ville. À quelques mois des prochaines élections municipales, les candidats dévoilent leur projet, à l’image d’Étienne Blanc. Ce dernier déclare vouloir doubler les effectifs de la police municipale et multiplier par trois les caméras de vidéosurveillance s’il accède à la mairie au printemps 2020.

La police municipale en France : tour d’horizon

La troisième force : c’est de cette façon que deux députés de la majorité ont qualifié la police municipale dans un rapport rendu l’an dernier. On comptabilise près de 22 000 agents au sein de cette institution, contre environ 147 000 policiers nationaux et 96 000 gendarmes.

Les anciennes régions PACA, Languedoc-Roussillon, Île-de-France et Rhône-Alpes représentent à elles seules ⅕ des effectifs. Entre 2012 et 2016, le nombre de policiers municipaux a bondi de 10%. Une réponse évidente à la demande sécuritaire croissante, ainsi qu’à l’élargissement des missions qui leur sont confiées. À noter également que 44% des polices municipales sont équipées d’armes à feu, contre 39% en 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.