L’Olympique Lyonnais, vice champion d’Europe de la formation

Présent dans le gratin du football français professionnel depuis bon nombre d’années, l’Olympique Lyonnais a misé sur la formation. Depuis quelques saisons, les Gones ont une politique basée sur la formation de jeunes joueurs et il fait partie des meilleures clubs formateurs en Europe.  Comme l’a annoncé le CIES (Centre International d’Etude du Sport) il […]

Présent dans le gratin du football français professionnel depuis bon nombre d’années, l’Olympique Lyonnais a misé sur la formation. Depuis quelques saisons, les Gones ont une politique basée sur la formation de jeunes joueurs et il fait partie des meilleures clubs formateurs en Europe. 

Comme l’a annoncé le CIES (Centre International d’Etude du Sport) il y a quelques jours, l’Olympique Lyonnais est le deuxième club en terme de formation de joueur sur le continent européen. Après l’ère des 7 titres de champion de France, le président du club a souhaité construire un centre de formation performant et ainsi pouvoir sortir de nombreux talents au fil des années. Mission accomplie car l’OL devance même le FC Barcelone, pourtant connu pour sa formation. Avec de très gros moyens et un centre d’entraînement flambant neuf, le Groupama Training Center, le club est passé dans une tout autre dimension comme en témoignent les chiffres.

Le classement s’organise par rapport au nombre de joueurs formés au club et qui évoluent dans les 5 grands championnats (Italie, Espagne, Angleterre, France et Allemagne). A ce petit jeu là, les Rhodaniens comptent 35 noms, juste derrière le Real Madrid (36) et devant le Barça (34).

Lyon, grand leader de la formation en France

 

Deuxième en Europe, Lyon domine largement dans le secteur national. Les Olympiens sont clairement leader en France en devançant de manière significative le Paris Saint-Germain avec 24 joueurs et l’AS Monaco avec 21 joueurs. Des chiffres qui permettent de valider le projet de la formation pour le président du club, Jean-Michel Aulas. « On forme des jeunes pour qu’ils s’épanouissent avec l’OL avant d’être aspirés par le marché européen. On ne peut pas empêcher les meilleurs d’avoir envie de jouer un jour à Madrid, Barcelone ou Manchester. Notre modèle est reconnu partout en Europe où l’on salue notre stratégie en matière d’infrastructures, de formation et de football féminin. On est peut-être un peu en avance mais c’est aussi de cette manière que l’on restera compétitif et que l’on pourra un jour atteindre le toit de l’Europe », a-t-il ajouté. Une stratégie très payante dans un monde ou le marché des transferts et la vente de joueurs a complètement explosé depuis quelques temps.

G. Zerbone

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.