Le boom des sports VR à Lyon : chute libre, F1, saut en parachute…

Lyon n’échappe pas à la vague de la VR qui après son introduction dans de nombreux foyers au travers des casques PC ou grâce aux consoles de jeux (PS4 en tête) s’attaque aux traditionnelles salles spécialisées dans les jeux d’arcades. En 2021, Lyon compte déjà une dizaine d’établissements spécialisés dans les loisirs en réalité virtuelle alors que quelques années plus tôt ils n’étaient qu’une poignée à faire le pari de la VR.

Aux côtés des complexes spécialisés dans le bowling, le karting ou encore le laser tag qui pour la majorité s’équipent pour offrir des jeux-vidéos de tir en VR à leur public souvent familial, des salles d’un nouveau genre, 100% spécialisées dans les loisirs et simulation virtuelles voient le jour dans le lyonnais et offrent des expériences toujours plus poussées et proches de la réalité.

Pour tous ceux qui craignent de se faire offrir une Smart Box d’initiation au saut en parachute ou en élastique et qui savent qu’ils n’auront pas le courage de sauter le pas, la VR et les simulateurs représentent un entre-deux très intéressant pour s’initier aux sports les plus extrêmes en laissant de côté toute son appréhension.

Tour d’horizon des expériences VR les plus saisissantes autour des simulations de sports extrêmes…

Simulateurs de chute libre et Wingsuit

 

Présent à Lyon mais aussi sur Marseille et Paris, iFly a mis au point une soufflerie géante, un tunnel de vent, permettant de reproduire la sensation de chute propre au saut en parachute réalisé depuis un avion. L’avion et le parachute en moins, iFly vous propulse en l’air avec 4 moteurs qui soufflent un vent surpuissant allant jusqu’à 300km/h soulevant le corps et lui permettant de réellement voler : tout simplement grisant !

L’expérience est encore améliorée à l’aide de casques VR qui permettent de réellement projeter le « sauteur » dans le ciel.

L’expérience mitigée saut en parachute

 

Etonnement, la virtualisation du saut en parachute, qui est certainement l’expérience de sport extrême la plus plébiscitée en France, demeure le parent pauvre des nouveaux loisirs VR. Vous ne trouverez aucune possibilité d’expérimenter le saut en parachute version réalité virtuelle sur Lyon, en dehors de la phase de chute libre. Si quelques tentatives de reproduction des sensations procurées par le saut en parachute ont été expérimentées, elles sont restées au stade de prototypes et certaines sont uniquement dédiées aux parachutisme professionnel ou militaire et ont plus une vocation pédagogique que ludique.

Des simulations compatibles avec les casques grand public de réalité virtuelle (HTC Vive, Oculus Rift…) sont aussi disponibles sur les plateformes de jeux à l’instar de Steam qui propose pour moins de 5€ d’acquérir les simulations « VR Skydiving » ou « Skydiving Simulator VR ».

Vous l’aurez compris, certains sports ne sont pas aujourd’hui très adaptés à la VR : il faudra donc passer par les organisateurs traditionnels d’expériences de sport extrêmes notamment pour faire un saut en parachute à Lyon avec Sport Découverte qui fédère un large réseau de moniteurs de parachutisme en Auvergne-Rhones-Alpes.

Simulation de sports de course & vol

 

Moto, F1, Avion de chasse : ce sont sans doute les expériences de simulation qui sont aujourd’hui les plus communes et certainement les plus abouties. I-WAY est l’un de ces nouveaux temples lyonnais de la réalité virtuelle qui proposent de nombreux simulateurs spécialisés.

Le complexe offre ainsi des simulateurs de moto & moto GP d’avions de chasse (F18 Super Hornet), mais aussi de F1 : à bord d’une moto ou d’une Formule 1 taille réelle posée sur une plateforme de mouvement surmontée d’un écran géant, l’immersion est parfaite, complétée par un système de son surround.

 

Les nouveaux chevaux de bataille de la VR

Montagnes-russes, apesanteur spatiale, luge, ou même piloter un balais volant, les simulateurs VR se développent à toutes vitesse et si les prix d’acquisition des machines demeure encore très élevé pour les exploitants (de 10.000 à plus de 50.000 € par simulateur), la pratique de la VR en salle devrait se démocratiser fortement dans les 5 prochaines années et encourager l’ouverture de nouvelles salles proposant des simulations nouvelles afin d’espérer se démarquer au sein de cette concurrence grandissante. À quand un simulateur pour dépoussiérer le traditionnel vol en montgolfière en mode scénario catastrophe avec votre nacelle qui virevolte en pleine tempête ?

VR Star Park en Chine (dans la ville de Nanchang), véritable temple de la VR ouvert en 2019 qui demeure à ce jour le plus grand parc à thème au monde dédié à la simulation en réalité virtuelle et augmentée nous donne de bonnes indications sur les futures attractions qui seront disponibles ces prochaines années dans les salles lyonnaises. En attendant ces innovations

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.