La région offre une aide financière pour les petites et moyennes stations de montagne

Quelques semaines après la reprise progressive et la fin du confinement, les responsables des stations de ski, mais surtout les petites stations de montagne ont, elles aussi été durement touchés. Une situation difficile, mais qui fait réagir le président de la région, Laurent Wauquiez.

Président Auvergne-Rhône-Alpes, il était en visite ce mardi dans la station de Super-Besse située dans le Puy-de-Dôme afin d’annoncer une bonne nouvelle. En effet, la région a débloqué une somme de 3 millions d’euros pour venir en aide aux petites et moyennes stations de montagne. Le but est de « soulager leur trésorerie pour repartir d’un bon pied ». 

 

Quels critères pour bénéficier de l’aide ?

 

Comme le précise Laurent Wauquiez, il faut remplir certains critères pour bénéficier de cette aide financière importante. Elle s’adresse à celles qui ont particulièrement été touché par la crise. L’investissement concerne donc « les stations ayant connu un manque d’enneigement, un chiffre d’affaires 2019- 2020 inférieur à 80% du chiffre d’affaires de référence, moyenne des 3 derniers chiffres d’affaires » ou « avoir connu en raison d’une fermeture anticipée un chiffre d’affaires 2019-2020 inférieur à 70% du chiffre d’affaires de référence, sur une moyenne des 3 derniers chiffres d’affaires ». A annoncé le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes. 

En tout, un fonds de 2,8 millions d’euros débloqué et afin de permettre de terminer des travaux de création, de rénovation ou encore d’extension, aménagement pour le bon développement des lieux. L’aide pourrait aussi servir à acquérir du nouveau matériel… et tout ce qui touche le développement des stations sur le domaine skiable. D’après les informations du président de la région, la station de Super-Besse recevra un chèque de 867 000 euros. 

 

23 stations concernées dans la région

 

Si Super-Besse bénéficiera de la plus grosse aide en terme financier, 22 autres stations recevront à leur tour une certaine somme d’argent. Si les montants doivent encore être validés par la commission permanente du conseil régional ce jeudi, voilà à quoi cela devrait ressembler pour l’Auvergne. 

Super Besse (Puy-de-Dôme – 867 000 euros) / Le Lioran (Cantal – 616 000 euros) / Le Mont-Dore (Puy-de-Dôme – 425 000 euros) / Chastreix (Puy-de-Dôme – 45 000 euros) / Les Estables (Haute-Loire – 32 800 euros) / Saint Anthème, Prabouré (Puy-de-Dôme – 8 200 euros) / La Loge des gardes (Allier – 2569 euros).

 

Liste des stations éligibles à l’aide :

  • Plateau de Retord et du Haut Valromey (Ain)
  • Hauteville Lompnes (Ain)
  • La Loge des Gardes (Allier)
  • La Croix de Bauzon (Ardèche)
  • Le Lioran (Cantal)
  • Font d’Urle (Drôme)
  • Col de Rousset (Drôme)
  • Lus la Jarjatte (Drôme)
  • Saint-Pierre-de-Chartreuse (Isère)
  • Le Sappey-en-Chartreuse (Isère)
  • Saint-Pierre d’Allevard (Isère)
  • L’Alpe du Grand-Serre (Isère)
  • Chalmazel (Loire)
  • Les Estables (Haute-Loire)
  • Super-Besse (Puy-de-Dôme)
  • Mont-Dore-Sancy (Puy-de-Dôme)
  • Chastreix-Sancy (Puy-de-Dôme)
  • Prabouré-Saint-Antheme (Puy-de-Dôme)
  • La Feclaz (Savoie)
  • Orelle (Savoie)
  • La Sambuy (Haute-Savoie)
  • Mont-Saxonnex (Haute-Savoie)
  • Les Brasses (Haute-Savoie)

 

 

Source image Une : sancy.com

Source image 2 : l’Eveil

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.