La magnifique épopée européenne des Gones s’arrête en demi-finale

Fin de l’aventure européenne pour l’Olympique Lyonnais ce mercredi soir. Les Lyonnais ont été battu 3 buts à 0 par le Bayern Munich en demi-finale de la Ligue des Champions. Un match qui laissera quand même quelques regrets, mais l’essentiel est ailleurs, l’OL a été très grand dans cette C1.

 

Opposés à la meilleure équipe en Europe actuellement, les Rhodaniens ont parfaitement entamé le match en mettant une pression maximale sur les Allemands. Entrés poussivement dans leur rencontre, les joueurs du Bayern manquent de se faire surprendre en début de match par Memphis Depay qui ne parvient pas à cadrer sa frappe. C’est ensuite Karl Toko-Ekambi, à la suite d’un joli rush qui trouve le poteau du gardien Manuel Neuer, avant quelques minutes plus tôt d’effleurer le ballon de la tête sur un centre-tir de Memphis Depay.

Mais dans ces matchs couperet, il ne faut pas rater ce genre d’occasion. Favori, le Bayern va ensuite accélérer et même ouvrir le score sur une très grosse frappe de Serge Gnabry du pied gauche (18e). Les Allemands doublent la mise 15 minutes plus tard avec un doublé du jeune allemand après un centre en retrait venu du couloir gauche.

Image

 

Une deuxième mi-temps qui laisse quelques regrets

 

Au retour des vestiaires, l’OL tente de recoller mais la défense adverse est impeccable et Niklas Süle ou David Alaba bloque les assauts lyonnais. Karl Toko-Ekambi bien servi dans la profondeur ne parvient toujours pas à tromper la vigilance du gardien et l’entrée en jeu de Moussa Dembélé, le sauveur du quart de finale n’aura pas l’effet escompté.

Sur un centre, Robert Lewandowski, le meilleur buteur du Bayern propulse de la tête le ballon au fond des filets (88e) et permet à son équipe de l’emporter 3-0. 10 ans après, l’OL s’incline de nouveau en demi-finale face à ce Bayern Munich. En 2010, les Gones avaient perdu 4-0 sur l’ensemble des deux matchs, dont une lourde défaite 3-0 à domicile avec un triplé du Croate Ivica Olic à l’époque. Grâce à ce succès, le champion d’Allemagne accède à la finale contre le Paris Saint-Germain dimanche soir à 21 heures.

 

Image

 

Un parcours de champion qui forge le respect

 

Si l’OL n’a pas pu atteindre la finale de cette édition, les hommes du président Aulas n’ont pas à rougir de leur parcours européen. Pas grand monde aurait misé sur l’OL il y a encore quelques mois, surtout après la qualification à l’arracher face au RB Leipzig et notamment l’altercation entre les supporters et Marcelo, le défenseur lyonnais. Des scènes négatives qui ont ensuite laissé place à des scènes de liesses et d’exaltations quand… le club lyonnais à domicile devant ses supporters a fait tomber 1-0 la Juventus Turin de Cristiano Ronaldo et Paulo Dybala.

Plusieurs mois plus tard, covid oblige, les deux équipes se retrouvent pour un match retour à Turin et à huis clos. Les hommes de Rudi Garcia s’inclinent 2-1 mais accèdent au Final 8 de Lisbonne grâce au penalty du capitaine Memphis Depay.

En quart de finale face aux Anglais de Manchester City, Lyon déjoue les pronostics et s’impose même 3 buts à 1 au terme d’un match exemplaire tant collectivement que dans l’abnégation et le dépassement de soi-même. En demie, la marche était un peu trop haute contre un Bayern qui a inscrit plus de 155 buts cette saison et qui mérite sa finale.

Bravo aux Lyonnais et merci pour avoir fait vibrer toute une ville. Maintenant, il va falloir se concentrer sur le mercato et la saison à venir car l’OL n’aura pas de coupe d’Europe à joué. L’objectif, revenir le plus rapidement possible sur la scène européenne et de nouveau faire vibrer ce peuple lyonnais qui n’attend que cela !!

Image

G. Zerbone

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.