La distribution de produits bio à Lyon : prospective & enjeux

Depuis 5 ans, l’agriculture biologique n’a cessé de se développer dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, qui regroupe pas moins de 400 magasins spécialisés dans le bio, et une croissance exponentielle des nouvelles ouvertures. Selon une enquête réalisée par la CCI de Lyon Métropole, les dépenses d’alimentation annuelle d’un lyonnais, qui s’élèvent à 6.430 € par an et par personne, connaissent une hausse d’environ 6% et s’orientent largement en faveur du bio. 

En effet, les statistiques démontrent que les consommateurs lyonnais s’approvisionnent de plus en plus auprès des magasins et épiceries de quartier au détriment des hypermarchés et supermarchés, situés en périphérie.  Ainsi, 45% des achats de produits bio se feraient encore dans les grandes surfaces contre 29% pour les boutiques spécialisées.

La ville de Lyon, qui abrite aussi quelques-uns des plus grands marchés alimentaires de France, comme celui de Corbas, de la place Carnot ou de la Croix-Rousse, ne se contente plus uniquement de proposer du bio via les étales de petits producteurs mais dispose aujourd’hui d’un solide réseau de distribution composé de nombreux concept store inédits ou de chaînes spécialisées à l’image de Biocoop, la Vie Claire ou encore Natur’Hall… 

Par ailleurs, Bruno Bernard, président EELV de la Métropole de Lyon, a récemment annoncé que le budget consacré à l’agriculture, dont plus particulièrement au bio et au local, s’élèverait à 10 millions d’euros. Soit une multiplication par 4 du précédent budget.

La ville de Lyon affiche clairement ses objectifs en termes d’alimentation dont l’augmentation de 30% du nombre de producteurs bio pour l’année 2021 ou encore le basculement vers l’alimentation 100% biologique pour les cantines scolaires avec un passage à 50% d’approvisionnement local.

D’un autre côté, le Conseil Régional Rhône-Alpes mène un programme ambitieux intitulé le restaurant locavore et bio qui consiste à introduire 20% de produits bio et locaux dans la restauration en entreprise. Aux vues de ces chiffres, qui témoignent de l’engouement des lyonnais pour le triptyque “bio, écologie et local”, nous nous sommes interrogés sur les manifestations concrètes de cette tendance à l’alimentation biologique au niveau des consommateurs.

Les acteurs lyonnais du Healthyfood à l’assaut du marché professionnel

 

Les repas professionnels sont des activités privilégiées pour renforcer la cohésion et les échanges entre les équipes de travail, en partageant entre autres un traditionnel café autour de quelques viennoiseries… Pour approvisionner les incentives, les séminaires, les réunions d’affaires ou simplement les pauses des salariés, les entreprises doivent aujourd’hui miser sur la proximité, la qualité, la traçabilité et les services afin de se distinguer, coller à une politique RSE de plus en plus engageante et bien évidemment fidéliser leurs salariés.

« on assiste à une véritable tendance d’un retour à une alimentation saine, locale, par le biais des supérettes spécialisées dans les produits biologiques mais aussi sur les marchés ou auprès des producteurs. » souligne Gaëlle Bonnefoy-Cudraz dans les Echos.

De ce fait, en considérant que 60% des fermes bio vendent directement leurs produits sur les marchés locaux et que 72% optent pour les circuits courts, les entreprises lyonnaisesqui souhaitent jouer la carte du bio doivent majoritairement s’approvisionner auprès des magasins spécialisés et des concept stores bio pour bénéficier d’offres et de services adaptés à leurs besoins, comme la livraison, les remises de gros ou encore le conditionnement. De nouvelles start-up originaires ou opérant sur Lyon promettent d’introduire le bio dans toutes les entreprises avec une offre à la fois novatrice et adaptée aux contraintes du B2B.

Quand le B2B se met aussi au bio & healthy

 

Depuis Paris, “Les plaisirs fruités” tente de dépoussiérer le secteur de l’en-cas au bureau encore largement dominé par les snacks de distributeurs automatiques. La jeune pousse française propose à la livraison sa fameuse corbeille de fruits en entreprise composée de produits frais et de qualité issus de l’agriculture raisonnée et de l’agriculture biologique. Disposant d’un système de livraison et de commande en ligne, l’enseigne met à la disposition des professionnels plusieurs variétés de fruits de saison, comme les poires, les pommes, les abricots, les mirabelles ou encore le kaki, ainsi que des fruits exotiques. En livraison du lundi au vendredi, la start-up propose des paniers de fruits de 4 kg, de 6 kg, de 8 kg ou même de 10 à 12kg.

Les plaisirs fruités donne la possibilité aux entreprises de varier le contenu de leurs corbeilles ou encore de composer eux-mêmes les différentes variétés de fruits de leurs paniers. L’offre professionnelle de l’enseigne inclut également la livraison de bocaux de fruits secs, de snacks sains ainsi que de jus de fruits bio.

Plus récemment, elle propose dorénavant la livraison de sapins de noël en entreprise, issus notamment d’une sélection de Nordmann Label Rouge, en prévoyant même l’enlèvement du sapin une fois la période de fêtes passée.

Si l’entreprise n’est pas lyonnaise, ses ambitions sont nationales et représentent une vraie preuve de concept en démontrant que de nouvelles débouchées sont possibles pour le bio en B2B.

La French Tech lyonnaise qui s’empare du bio

 

La start-up Caro’t, installée dans le 7ème arrondissement, s’est pour sa part orientée vers la confection et la distribution de plats sains et à base de produits frais à destination des salles de sport lyonnaises.

Fondée par Pierre-Yves Coeurdeveye et Coline Casini, deux passionnés de crossfit, la food tech Caro’t propose des plats gourmands et diététiques qui prennent en compte les besoins alimentaires et énergétiques des sportifs. La principale innovation de Caro’t est d’avoir mis au point un système de restauration écoresponsable, dématérialisé et 100% automatisé qui s’intègre directement aux infrastructures de plusieurs salles de sport de la ville lumière.

L’offre bio lyonnaise en boutique spécialisée

 

Les fruits et légumes, principaux produits phares des boutiques spécialisées dans le bio, représentent 32% des achats alimentaires des lyonnais. Cette tendance s’accompagne également d’un attrait croissant pour les viandes et volailles, pour le fromage, ainsi que pour les produits de charcuterie et les produits traiteurs. Si 56% des lyonnais pouvaient auparavant trouver leur besoin quotidien en produits bio à moins de cinq minutes de leur domicile, l’avènement du Covid à évidemment changé les modes de consommation et d’achat.

Vu sous cet angle, la livraison à domicile de fruits et légumes, principalement monopolisée jusqu’ici par les restaurants, est un marché en plein essor notamment pour des enseignes comme Potager City, Maréchal Fraîcheur, Epicery ou encore Farmy.

Plus récemment, l’enseigne Naturalia, spécialisée jusqu’ici dans la livraison à domicile de produits frais sur Paris et des départements comme le Val-de-Marne ou les Hauts-de-Seine, s’est étendue sur Lyon et sa périphérie depuis la fin du mois d’octobre. L’enseigne collabore notamment avec ecolotrans pour assurer une livraison express à domicile de produits écoresponsables incluant des fruits et légumes, des produits cosmétiques ou encore des produits d’épicerie salés et sucrés…

Notons aussi le concept toulousain du Drive tout nu, qui devrait bientôt arriver sur Lyon : un drive 0 déchet et 100% responsable spécialisé dans les produits bio et locaux. Pour rendre accessible au plus grand nombre des produits de meilleur qualité, l’entreprise mise sur le conditionnement de ses articles dans des contenant réutilisables (bocaux en verre, sacs en tissu…) consignés et repris contre un bon d’achat valable sur la prochaine commande. Comme son nom ne l’indique pas, le Drive tout nu développe aussi un service de livraison à domicile, toujours en mode 0 déchet.

Natur’Hall : le bio dans tous ses états

 

Le nouveau concept-store Natur’Hall, ouvert depuis le mois d’octobre dans l’hypercentre de Lyon, allie à la fois épicerie, boulangerie et restauration bio dans un espace de 300m2. L’entreprise, regroupant environ une dizaine d’artisans et de nombreux producteurs partenaires, va même jusqu’à proposer de la vente de mobilier design et déco. Natur’Hall veut se démarquer en proposant au sein d’une même enseigne une offre large, incluant entre autres les produits alimentaires bio de Ma ferme en ville, les pâtisseries des Gasteliers ou encore une épicerie locavore…

Les concepts bio lyonnais fleurissent aux 4 coins de la Métropole. Ce n’est plus une simple tendance frémissante, mais une vraie lame de fond qui va profondément restructurer le marché de la distribution de produits alimentaires dans l’agglomération à l’horizon 2025.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.