Edwin Jackson de retour à l’ASVEL

Récemment champion de France contre la Roca Team de Monaco, LDLC ASVEL de Tony Parker poursuit son début de saison et sa revue d’effectif. Si Bilan, Kalnietis et Slaughter ont quitté le club, Antoine Diot a signé ainsi qu’Edwin Jackson. Membre de l’Equipe de France il signe pour les quatre prochaines saisons. Il y a […]

Récemment champion de France contre la Roca Team de Monaco, LDLC ASVEL de Tony Parker poursuit son début de saison et sa revue d’effectif. Si Bilan, Kalnietis et Slaughter ont quitté le club, Antoine Diot a signé ainsi qu’Edwin Jackson. Membre de l’Equipe de France il signe pour les quatre prochaines saisons.

Il y a quelques jours Edwin Jackson (29 ans, 1,90m) s’est engagé avec l’ASVEL son club formateur. Il fait son retour en France après avoir quitté le championnat en 2014. Jackson revient pour faire partie de la nouvelle aventure et le fameux retour de l’équipe en EuroLeague ce qui comble à 100%, le président de LDLC ASVEL Tony Parker. “Edwin a marqué l’histoire de notre club et continuera de le marquer dans les saisons à venir. Il a fait preuve d’une motivation extraordinaire pour faire son retour et c’est un bonheur immense d’avoir réussi à trouver un accord. Un contrat de quatre ans, c’est aussi un signe fort, celui d’une volonté de fidélisation des meilleurs joueurs français”, a-t-il ajouté. Parker le connaît bien car ils ont déjà joué ensemble en Equipe de France au même poste, celui de meneur de jeu.

Jackson, retour aux sources

Après avoir découvert l’Europe et même l’Asie, Edwin Jackson revient à la maison et le meneur de 29 ans compte faire une grosse saison avec sa nouvelle tunique et aider l’équipe en EuroLeague. “J’ai toujours rêvé de jouer cette compétition avec l’Asvel. J’ai écarté pas mal de propositions d’autres clubs parce que j’ai estimé qu’il était temps de rentrer”, a-t-il déclaré dans une vidéo publiée sur le site du club. Un retour aux sources pour le natif de Pau qui avait rejoint le FC Barcelone en 2014, avant de jouer à Malaga (2015-2016), Estudiantes Madrid (2016-2017), Guangdong (Chine, 2017), à nouveau Barcelone (2018) et Podgorica (Monténégro, 2018-2019). Avec ce parcours, il pourra également apporté son expériences aux jeunes pousses de l’effectif.

G. Zerbone aussi pour Sport.fr

Source image Une : Panoramic

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.