Azar, l’ouverture d’un club branché à Lyon Confluence

L’ouverture d’une nouvelle discothèque est prévue pour les prochains jours à la Confluence. Il aura tout de même fallu trois ans pour finaliser ce projet ambitieux.

Azar

Mené de mains de maître par Benjamin Lavorel, Sylvain Auclair et les frères Larose, le club Azar est fin prêt pour accueillir ses premiers clients en cette fin de mois de mars. Un immense sentiment de soulagement pour les quatre hommes qui sont passés par bien des états d’âme durant la mise en place du projet. Mais la satisfaction est clairement le sentiment qui prédomine à quelques jours de cette ouverture très attendue et médiatisée.

Si le montant injecté dans cette réalisation est connu – il est de 2.5 millions d’euros – le reste se veut davantage secret, les responsables ayant voulu conserver au maximum l’effet de surprise pour l’inauguration.

azar club lyon confluence

Quelques éléments néanmoins ont été dévoilés, notamment le système de son et lumière qui sera totalement unique en son genre mais également la surface des lieux qui avoisine les 1500 mètres carrés.

La décoration du club, quant à elle, a été confiée à Fabrice Bolenor, de Sud Design. Une grande terrasse et une scène compléteront la beauté des lieux. Le club sera ouvert le jeudi, vendredi, samedi et dimanche et pourra être privatisé en début de semaine. Aucune frange précise n’est visée en terme d’âge, bien au contraire, le Azar se destinant aussi bien à la jeune garde qu’aux plus anciens. Une chose est néanmoins certaine, la clientèle sera branchée et le Azar saura sans peine séduire les personnes les plus exigeantes.

Notamment en s’offrant les services de différents artistes reconnus et de DJ internationaux qui viendront certainement avec plaisir mettre le feu à l’intérieur de cette somptueuse discothèque. On en salive déjà d’avance.

Photo : Le Bonbon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.